Anacardiaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anacardiaceae
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification de Cronquist (1981)
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Sapindales

Famille

Anacardiaceae
R.Br. (1818)

Classification APG III (2009)

"Représentation graphique de la classification phylogénétique"
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Rosidées
Clade Malvidées
Ordre Sapindales
Famille Anacardiaceae

Synonymes

  • Blepharocaryaceae Airy Shaw[1]
  • Comocladiaceae Martynov[1]
  • Julianaceae Hemsl.[1]
  • Julianiaceae[1]
  • Lentiscaceae Horaninow[1]
  • Pistaciaceae (Marchand) Caruel.[1]
  • Podoaceae Baill. ex Franch.[1]
  • Schinaceae Rafinesque[1]
  • Vernicaceae Link[1]
  • sous-famille des Anacardioideae Link (préféré par BioLib)[1]

La famille des Anacardiaceae (Anacardiacées) regroupe des plantes dicotylédones. Selon Watson & Dallwitz, elle comprend environ 600 espèces réparties en 70 genres. Ce sont des arbres ou des arbustes des régions tempérées (bassin méditerranéen) à tropicales.

On peut remarquer les genres suivants :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du genre type Anacardium, qui, selon Maarten et al., serait la forme latinisée du grec ancien ανακαρδιών / anacardion, supporter[2], peut-être du fait que la noix de cajou est portée par la pomme de cajou, un faux fruit ou pseudo-fruit.

Une autre hypothèse propose que le nom serait issu du sanskrit « vrana », « blessure, plaie » et « kārya », faire[3], littéralement « faire une blessure », qui pourrait être une allusion au danger de la consommation d’une noix de cajou fraîche, astringente, irritante pour la bouche[2] et même toxique.

Il a également été suggéré que le mot serait composé du grec ανά / ana, retourner, et καρδιά / kardia, cœur, en référence à la forme du fruit, dont le haut (la « pomme ») ressemble à un cœur inversé[2]. Cette forme en coeur est évoquée dans une flore médicale de 1814, mais avec une nuance, ανά / ana « qui ressemble à », et καρδιά / kardia, cœur[4].

Linné ne donne, pour Anacardium, qu’une série de noms plus ou moins vernaculaires (Anacardii alia species, acaiou, caschou, kapa-mava) [5] sans plus de précision.

Classification[modifier | modifier le code]

  • Le genre Blepharocarya (grands arbres endémiques d'Australie) était anciennement situé dans les Blépharocaryaceae,
  • Deux genres d'arbustes Amphipterygium et Orthopterygium originaires d'Amérique centrale et du Pérou sont issus des Julianaceae,
  • deux autres genres (Podoon et Dobinea) originaires d'Asie du Sud-Est faisaient partie des Podoaceae.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Lannea grandis à Banten en Indonésie

Selon Angiosperm Phylogeny Website (22 juin 2010)[6] :

Selon NCBI (22 juin 2010)[7] :

Selon DELTA Angio (22 juin 2010)[8] :

Selon ITIS (22 juin 2010)[9] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j BioLib, consulté le 6 mai 2021
  2. a b et c (en) Maarten J M Christenhusz, Michael F Fay et Mark W. Chase, Plants of the World : An Illustrated Encyclopedia of Vascular Plants, Chicago, The University of Chicago Press, , 792 p. (ISBN 978-0-2265-2292-0, lire en ligne), p. 371
  3. Stchoupak: Dictionnaire Sanskrit-Français. Paris, 1932 lire en ligne
  4. F. B. Chaumeton. Flore médicale, Volume 1, 1814, 210, p. 27 lire en ligne
  5. Species plantrarum. Tome I, 1753, 560 pages, p. 383 lire en ligne
  6. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 22 juin 2010
  7. NCBI, consulté le 22 juin 2010
  8. DELTA Angio, consulté le 22 juin 2010
  9. ITIS, consulté le 22 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :