Tommy Benford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tommy Benford
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Mount VernonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie
Bill Benford (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Tommy Benford, né le à Charleston et mort le à Mount Vernon, est un batteur de jazz américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après une formation musicale dans un orphelinat, il débute en 1920 dans le Green river minstrel show puis il joue dans les orchestres d'Elmer Snowden, Jelly Roll Morton, Edgar Hayes. En 1924 il remplace pendant un mois le batteur Sonny Greer tombé malade, dans l'orchestre d'Elmer Snowden où joue Duke Ellington au piano. Dans les années 1930 il part pour l'Europe, accompagne Eddie South, Freddy Johnson, Garland Wilson, Freddy Taylor. Il enregistre des faces avec Bill Coleman, Django Reinhardt et Stéphane Grappelli en 1938. Il entre dans l'orchestre de Willie Lewis la même année puis en 1941 retourne aux États-Unis. Il joue avec Noble Sissle en 1943, Snub Mosley en 1946-1948, Bob Wilber en 1949, James Archey en 1950-1952, Rex Stewart en 1953, Muggsy Spanier, George Lewis en 1955. Il repart ensuite en Europe en 1960 avec la revue Jazz train et joue à New York avec Joe Thomas (saxophonist) (en), Edmund Hall, Danny Barker en 1963. Dans les années 1980 il joue dans l'orchestre de Clyde Bernhardt le Harlem blues and jazz band puis avec Bob Greene avec lequel il fait une tournée en Europe en 1982.

Discographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Philippe Carles, André Clergeat et Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1146 p. (ISBN 978-2-221-04516-9), p. 83.