Tombe des Olympiades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tombe des Olympiades

La tombe des Olympiades (de l'italien « tomba delle Olimpiadi ») est une des tombes étrusques peintes[1] de la Nécropole de Monterozzi, dont les fresques ont été transférées dans une reconstitution de la tombe au musée archéologique national de Tarquinia.

Description[modifier | modifier le code]

Tombe des Olympiades
Tarquinia Olympiades2.jpg

La tombe a été découverte en 1958 par la fondation Carlo Maurilio Lerici et daterait du VIe siècle av. J.-C.

Il s'agit d'une chambre rectangulaire avec un plafond penchant (a camera) et columen.

Les fresques en mauvais état (représentant des jeux rituels en l'honneur du défunt) ont été détachées et transférées sur une toile de chanvre fixée sur une toile métallique, une technique mise au point par le docteur Roberto Carità, puis exposées sur une reconstitution de la tombe originelle au Musée archéologique national de Tarquinia.

Les jeux funéraires représentent les épreuves de course à pied, saut en longueur, lancer du disque, pugilat et course de biges : on peut voir d'un côté trois coureurs à pied, et, tournés dans l'autre sens, un discobole avec son énorme disque dans la main droite, et, près de lui, un sauteur se préparant à sauter en longueur. Sur la paroi opposée, un combat de boxe et une course de biges. À côté de ces chars, une scène abîmée montre le Phersu : un homme masqué qui lance un molosse contre une victime à la tête encapuchonnée, qui essaie de se défendre avec une massue.

Références[modifier | modifier le code]

  1. 200 sur les 6 000 du site

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C.M. Lerici, Tarquinia : La Tomba Delle Olimpiadi (it), Lerici, 1959.
  • J.P. Thuillier, Les Étrusques: La fin d'un mystère (fr), coll. « Découvertes Gallimard / Archéologie » (no 89), 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]