Tolia Nikiprowetzky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nikiprowetzky.
Tolia Nikiprowetzky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Mouvement
Genre artistique
Œuvres réputées

Tolia Nikiprowetzky, né le à Féodosia et mort le à Paris, est un compositeur français d'origine russe et un ethno-musicologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à Marseille où ses parents arrivent en 1923 que Nikiprowetzky commence ses études musicales au conservatoire.

En 1937, il s'installe à Paris où il travaille avec Simone Plé-Caussade (fugue et contrepoint), Louis Laloy (histoire de la musique) puis après la guerre, avec René Leibowitz.

Entre 1950 et 1955, il réside au Maroc où il participe à la direction musicale de Radio-Maroc.

Rentré en France, il entre à la SORAFORM (future OCORA) et continue à s'intéresser à la musique traditionnelle africaine. Il dirige la discothèque de l'OCORA et est à l'origine d'une illustre collection de disques de musique extra-européenne. Il effectue d'autres missions en Afrique de collecte et d'études pour cet organisme.

Influencé par l'écriture modale, Nikiprowetzky a par la suite utilisé la technique sérielle et s'est intéressé à la musique électronique et concrète.

Il est le compositeur de la musique de l'hymne national mauritanien.

Œuvres instrumentales[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour piano (1960)
  • 13 Études pour piano
  • Adagio pour orchestre à cordes (1955)
  • Diptyque pour orchestre à cordes (1963)
  • Sinfonietta (1954)
  • Symphonie Logos 5 (1964)
  • Hommage à Antonio Gaudi (1965)
  • Quintette à vent et orchestre à cordes

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Prière du soir pour chant et piano (1944)
  • 4 mélodies pour soprano et piano (1949)
  • Cantate en trois psaumes, pour ensemble vocal et 4 instruments (1958)
  • Les Chants de la fille seule, pour mezzo-soprano et orchestre 1959)
  • 3 poèmes d'Y.Bonnefoy pour ensemble vocal et piano (1962)
  • Numinis sacra pour ténor solo, chœur et six potentiomètres (1967)

Musique théâtrale[modifier | modifier le code]

  • La Nuit déchirée (1952)
  • Macbeth en sa nuit, tragédie chorégraphique (1953)

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Les Noces d'ombre, conte lyrique (1957)
  • La Fête et les masques, opéra en 2 actes et 5 tableaux (1970)
  • La Veuve du Héros, opéra de chambre en un acte (1970)
  • Le Sourire de l'Autre, action lyrique en un acte (1979)

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Musiques du Cameroun, Nomades du Niger, coll. OCORA
  • Trois aspects de la musique africaine, Paris, OCORA, 1965

Il a dirigé la publication de La Musique dans la vie, 2 vol.; Paris, OCCORA, 1967-69

Liens externes[modifier | modifier le code]