Tkvartchéli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tkouartchal)
Aller à : navigation, rechercher
Tkvartcheli
ტყვარჩელი
Vue aérienne de la ville
Vue aérienne de la ville
Administration
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Subdivision Abkhazie
Indicatif téléphonique +995 446
Démographie
Population 4 800 hab. (2003)
Densité 285 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 51′ nord, 41° 41′ est
Superficie 1 685 ha = 16,85 km2
Histoire
Statut  depuis 1942
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte administrative de Géorgie
City locator 14.svg
Tkvartcheli

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

Voir la carte topographique de Géorgie
City locator 14.svg
Tkvartcheli
Vue du village d'Akarmara dépendant de la ville

Tkvartcheli (en géorgien : ტყვარჩელი) est une petite ville[1] d'Abkhazie, en Géorgie, qui se situe au centre du raïon (ou district) du même nom, au bord de la rivière Galidzga (ou Aaldzga). Elle comportait 4 800 habitants en 2003.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Tkouartchal est subtropical, 28° de moyenne en juillet, 8° en janvier. Les précipitations sont de 2000mm par an.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du temps de l'URSS, Tkouartchal faisait partie de la république socialiste soviétique d'Abkhazie, en Géorgie avant que celle-ci ne soit transformée en république autonome d'Abkhazie et intégrée au sein de la république socialiste soviétique de Géorgie. La ville et son district alentour comptaient 21 744 habitants en 1989, dont 40 % d'Abkhazes, un tiers de Russes et un tiers de Géorgiens, avec les villages voisins d'Akarmara, Djantoukha, Poliana, etc...

La ville est une station de cure thermale et possède des mines de charbon qui sont exploitées depuis les années 1930 et se développèrent pendant la grande guerre patriotique[2], lorsque les mines du Donbass étaient aux mains des Allemands. Aujourd'hui elles sont presque toutes fermées sauf celle de Tamsas, exploitée par une compagnie turco-abkhaze.

Tkouartchal a subi un siège et un blocus de plus de quatre cents jours par l'armée géorgienne en 1992-1993.

Une usine de ciment est en préparation pour les jeux olympiques d'hiver de Sotchi en 2014.

Transport[modifier | modifier le code]

Une ligne de chemin de fer de 26 km dessert la ville à Soukhoumi, mais elle ne transporte plus que des marchandises vers le port d'Otchamtchire depuis l'été 2008.

La route Soukhoumi-Tbilissi traverse la ville et la relie à Otchamtchire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le statut de ville lui a été donné en 1942.
  2. Nom donné au front de l'est lors de la Seconde Guerre mondiale dans l'ex-URSS.