Thierno Mansour Barro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ash Shaykh Muhammad Ul Mansûr Ibn Ahmad Al Barr As Sinighâlî (محمد المنصور ابن أحمد البرّ السنغالي) (1925-2007) est un imam de la ville sénégalaise de M'bour. Shaykh Muhammad Ul Mansûr Barru est fréquemment appelé Thierno Mansour Barro par la plupart des gens, Thierno et Shaykh voulant dire « Maître », respectivement en pulaar et en arabe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du Shaykh Ahmad Barro et de Marième Guèye. Il est né à Doumga Ouro Thierno en 1925, dans la région de Matam au Sénégal.

Il étudie le Coran et le mémorise par cœur dans la région du Fouta-Toro, puis achève cet apprentissage en Mauritanie où il obtient une licence de maîtrise du Coran. Il complète ensuite son savoir religieux en étudiant les fondamentaux de la croyance musulmane à travers l'école ash'arite et la jurisprudence islamique à travers l'école malikite.

Il fit son éducation spirituelle auprès de son illustre père Thierno Ahmad Barro, à Mbour, très connu comme Moukhadam de Shaykh Al Hâjj Mâlik Sy,, à une époque très marquée par une forte présence coloniale au Sénégal et devient ensuite un grand imam de la Tarîqah Tijâniyyah, dans le sillage de Shaykh Al Hâjj Mâlik Sy. Il est éminemment apprécié et respecté par l'ensemble des adeptes de cette confrérie soufie, disciples et maîtres compris.

Il maîtrise l'ensemble des ouvrages de la Tarîqah Tijâniyyah, notamment Jawâhir Ul Ma'ânî du Shaykh 'Alî Al Harâzim, Rimah Hizb Ur Rahîm du Shaykh 'Umar Tall, Bughyat Ul Mustafîd du Shaykh Sidi Mohammed Larbi Sayeh, Durrat Ul Kharîdah du Shaykh Muhammad An Nazîfî et Fâkihat Ut Tulâb du Shaykh Al Hâjj Mâlik Sy.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il contribue grandement au renouveau de l'islam sunnite en France et principalement au sein de la communauté sénégalaise de la région parisienne en effectuant de fréquents voyages vers la capitale. Il sort prêcher les gens, et particulièrement les émigrés sénégalais, afin de donner un second souffle à l'islam délaissé par ceux qu'il va rencontrer. Il participe à la construction de nombreuses mosquées et salles de prières, ainsi qu'à l'élaboration d'une Zawiya Tijaniyyah à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines (78).

Il a de nombreux disciples de tous âges et toutes origines sociales, notamment au Sénégal et en France.

Il crée une réunion religieuse annuelle appelée Dakka, consistant en une retraite spirituelle de plusieurs jours rythmée par les invocations, les discours religieux et la vie de groupe entre les participants. Ce type de réunion est organisée chaque année, aussi bien en région parisienne qu'au Sénégal.

Il n'a écrit aucun livre.

Décès[modifier | modifier le code]

Il meurt le à Paris à l'âge de 82 ans. Il est aujourd'hui enterré dans sa mosquée à Mbour, aux côtés de son père, le cheikh Ahmadou Barro. Ses frères Shaykh Ahmad At Tijânî Barru (Thierno Tijani Barro) et Shaykh Al Hâjj Mâlik Barru (Thierno Malik Barro), ainsi que son fils Shaykh Ahmad Barru, continuent de faire vivre sa mémoire et ses enseignements en continuant son travail, aussi bien au Sénégal qu'en France.

Liens externes[modifier | modifier le code]