The Folk Implosion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Folk Implosion
Description de cette image, également commentée ci-après
Lou Barlow en 2005.
Informations générales
Autre nom The New Folk Implosion, Deluxx Folk Implosion
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock indépendant, lo-fi, rock expérimental, trip hop
Années actives 19932004
Labels Communion, Interscope, Domino
Composition du groupe
Anciens membres Lou Barlow
John Davis

The Folk Implosion est un groupe de rock indépendant américain, originaire du Massachusetts. Il a été formé au début des années 1990 par Lou Barlow, fondateur de Sebadoh, et John Davis. Le duo a connu une brève notoriété au milieu des années 1990 en signant la bande originale du film de Larry Clark Kids. Le nom du groupe fait écho au Blues Explosion de Jon Spencer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé au début des années 1990, dans le Massachusetts, de l'association de Lou Barlow et John Davis, libraire bostonien[1],[2]. Ce dernier, grand fan de Sebadoh, envoie régulièrement à Barlow ses productions de folk minimal et de poésie a cappella[1],[2]. Barlow et Davis commencent à composer ensemble et publient plusieurs EP et singles sur différents microlabels[2]. Un premier album, Take a Look Inside…, sort en 1994 sur le label Communion[1].

La même année, Lou Barlow est contacté par le jeune scénariste Harmony Korine qui lui propose d'écrire la bande-son du film Kids de Larry Clark[2]. Alors qu'ils n'ont jusque-là enregistré que sur 4-pistes, Barlow et Davis se voient offrir une session en studio, un budget, avec une liberté totale sur le plan artistique[1],[2]. Le duo compose des titres expérimentaux, majoritairement instrumentaux, basés sur des samples hip-hop[2]. Le single extrait de la BO, Natural One, devient un tube qui se vend à 100 000 exemplaires[2]. Il se classe 29e du Billboard Hot 100, où il reste 20 semaines[3], et 45e du UK Singles Chart[4]. The Folk Implosion est alors courtisé par de gros labels, dont London Records et A&M, mais refuse toutes les offres pour publier un 2e album intitulé Dare To Be Surprised en 1997[1],[2].

Le duo signe finalement sur la major Insterscope pour publier en 1999 un 3e album studio intitulé One-Part Lullaby[1],[2], sur lequel Davis ne chante plus. Malgré le placement de certains titres dans des BO de films (American Beauty, Une vie moins ordinaire), l’album est un échec commercial qui entraîne le départ de John Davis en 2001[5],[1], et la rupture du contrat avec Interscope.

Lou Barlow tente ensuite de faire perdurer le groupe en engageant le batteur Russ Pollard et le guitariste Imaad Wasif[5]. Cette nouvelle incarnation se nomme tout d’abord Foke Implojun, puis The New Folk Implosion, et publie un album en 2003 sur le label Domino[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations et bandes originales[modifier | modifier le code]

Singles et EP[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Walk Thru This World With... The Folk Implosion
  • 1994 : Electric Idiot
  • 1995 : Natural One
  • 1995 : Palm of My Hand / Mood Swing
  • 1997 : Insinuation
  • 1997 : Pole Position
  • 2000 : Free To Go
  • 2002 : Brand Of Skin
  • 2003 : Pearl

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Estelle Chardac et Thomas Bartel, « Entrevue anthologique de Lou Barlow », sur Magic, (consulté le 5 mars 2015).
  2. a b c d e f g h et i Stéphane Deschamps, « The Folk Implosion – Les frères pétard », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 5 mars 2015).
  3. (en)Natural One sur le site de Billboard
  4. (en)Natural One sur le site Official Charts
  5. a b et c (en) Will Bryant, « Interviews : Lou Barlow », sur Pitchfork, (consulté le 6 mars 2015).