Théorème spin-statistique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le théorème spin-statistique relie le spin d'une particule et le type de statistique qu'elle suit. Selon lui, les particules de spin entier sont des bosons, alors que les particules de spin demi-entier sont des fermions.

Il a été formulé pour la première fois en 1939 par Markus Fierz[1] et reformulé en 1940 par Wolfgang Pauli[2] puis Julian Schwinger en 1950 et Richard Feynman[3].

Dans son Cours de physique, Feynman déplore que ce théorème, bien qu'étant probablement l'un des plus importants de la physique moderne, est aussi malheureusement l'un des plus difficiles à expliquer de manière simple. La manière la plus simple - pour le cas de spin 1/2 - utilise les animations mentionnées en bas.

Références[modifier | modifier le code]

  1. M. Fierz Über die relativistische Theorie kräftefreier Teilchen mit beliebigem Spin Helvetica Physica Acta 12:3-37, 1939
  2. W. Pauli The Connection Between Spin and Statistics, Phys. Rev. 58, 716-722 (1940), pdf
  3. R.P. Feynman Quantum Electrodynamics, Basic Books, 1961

Liens[modifier | modifier le code]