Temple de la Divine Providence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Temple de la Divine Providence
Le chantier en 2020
Le chantier en 2020
Présentation
Nom local Świątynia Opatrzności Bożej
Culte Catholique romain
Type Basilique
Site web www.centrumopatrznosci.plVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Ville Varsovie
Coordonnées 52° 09′ 31″ nord, 21° 04′ 20″ est
Géolocalisation sur la carte : Pologne
(Voir situation sur carte : Pologne)
Temple de la Divine Providence
Géolocalisation sur la carte : Varsovie
(Voir situation sur carte : Varsovie)
Temple de la Divine Providence

Le Temple de la Divine Providence (en polonais : Świątynia Opatrzności Bożej) est une basilique située à Varsovie, qui symbolise « la reconnaissance du pays pour la liberté retrouvée en 1989, pour le 20e anniversaire du pontificat de Jean-Paul II, et pour les 2 000 ans du christianisme. »[1]

La basilique a été inaugurée le [2].

Le Panthéon des grands Polonais[modifier | modifier le code]

Elle abrite dans sa partie souterraine le Panthéon des grands Polonais (pl), où ont été inhumés :

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon une décision du parlement polonais du XVIIIe siècle, cette église catholique grandiose devait être un ex-voto des Polonais pour leur première Constitution démocratique adoptée le .

Une première pierre de l’édifice avait alors été posée par le roi de Pologne Stanislas Auguste Poniatowski, mais sa construction fut arrêtée peu après par le partage de la Pologne entre la Russie, la Prusse et l’Autriche.

L’idée de construire ce temple a été reprise après 1918 quand la Pologne a recouvré son indépendance, mais une fois encore le projet n’a pu été réalisé à cause de la seconde guerre mondiale et de l’avènement du communisme.

En 1998, le parlement polonais (Sejm) a décidé une nouvelle fois, à l’initiative du cardinal-primat de Pologne Jozef Glemp, de construire à Varsovie le Temple de la Divine Providence, symbolisant cette fois-ci « la reconnaissance du pays pour la liberté retrouvée en 1989, pour le 20e anniversaire du pontificat de Jean-Paul II, et pour 2000 ans de christianisme ».

Le 12 septembre 2021, l'édifice accueille la cérémonie de béatification du cardinal Stefan Wyszyński.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

L'église basse du Temple en 2018.

Le Temple de la Divine Providence a été financé par l'archevêché de Varsovie et l'État polonais.

Warbud (filiale polonaise du Groupe Vinci), participe à la réalisation de cette basilique en béton armé. L'entreprise réalise la tranche centrale (26 à 34 m) qui accueillera un musée sur l'histoire de l'église polonaise, la paroi du presbytère, le chœur et 4 tours reliées par des ponts[3].

La coupole est l'élément final de ce bâtiment impressionnant de 75m de haut, 67m de diamètre et d'une capacité de 4 500 places.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « UCHWAŁA Sejmu Rzeczypospolitej Polskiej z dnia 23 października 1998 r. w sprawie budowy w Warszawie Świątyni Opatrzności Bożej », sur orka.sejm.gov.pl (consulté le )
  2. « TEMPLE DE LA DIVINE PROVIDENCE - Inauguration après 225 ans d' attente », sur lepetitjournal.com (consulté le )
  3. Moniteur N°5509 du 26 juin 2009 page 9.