Technique picturale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Techniques picturales)
Aller à : navigation, rechercher

Une technique picturale est une technique qui contribue à la réalisation d'une peinture ou une images qui évoquent la peinture (VT).

L'expression technique picturale décrit en particulier la matière et les instruments que l'artiste a utilisés, qui vont de la fresque à l'aquarelle et en passant par la peinture à l'huile et le pastel, ainsi que leurs procédés d'application.

Les techniques picturales comprennent principalement la composition, le dessin, préparatoire ou sous-jacent, impliquant la perspective, en plus des méthodes d'application des couleurs (VT, p. 711-759).

Techniques[modifier | modifier le code]

Parmi les principales techniques, on peut citer :

Trois éléments sont à la base de chacune de ces techniques :

  • les pigments qui définissent l'étendue de la palette colorée ;
  • le liant qui diffère selon la technique et définit sa spécificité ;
  • le support de peinture qui doit être adapté à chaque technique selon sa nature et ses compatibilités.

Ces dénominations techniques basées sur le liant et le support des peintures sont largement utilisées, avec les classes de genre (comme paysage, marine, portrait) pour la classification sommaire des œuvres d'art. Il arrive fréquemment que des œuvres utilisent conjointement plusieurs techniques ; dans la peinture classique, on trouve de l'huile sur tempera ; des rehauts de gouache sur de l'aquarelle, etc. Dans l'art moderne, on connaît en outre des œuvres picturales réalisées par collage. Quand on ne peut déterminer une matière picturale principale, on parle de techniques mixtes.

D'autres techniques sont des procédés d'application, comme le glacis à la peinture à l'huile, l'aquarelle ou l'aérographe.

Au cours de la réalisation, l'artiste met en œuvre des techniques intermédiaires, comme les études et dessins préparatoires, la mise au carreau ou le poncif pour le report sur le support définitif.

Origine de la peinture[modifier | modifier le code]

Les plus anciennes traces montrant l'emploi d'une technique picturale furent trouvées dans les grottes préhistoriques (Chauvet, Lascaux et Altamira). Les peintures rupestres furent réalisées à partir d'ocre, d'argiles, de charbons ou de craies réduits en poudre et mélangé à de l'eau ou d'autre liquides comme des sécrétions humaines tel la salive, ou du sang animal. Plusieurs techniques étaient employées pour appliquer la peinture, soit avec les mains, soit en utilisant une brosse rudimentaire dont on a trouvé des vestiges dans les grottes, soit en vaporisant la peinture avec la bouche.

L'évolution de la peinture est liée à l'évolution des techniques mais aussi à l'évolution de la perception du monde par les hommes.

Pigments[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Pigment et Liste des couleurs (pigments).

Les pigments sont des substances colorantes, généralement insolubles, qui ne s'imprègnent pas tels quels sur le support sur lequel on l'applique. Ils doivent donc être mélangés à un liant. Auparavant, ils sont broyés à l'aide d'une molette. Selon leur nature, ces pigments seront plus ou moins finement broyés afin de révéler la couleur.

Liant[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liant.

Le liant est l'élément qui sert à mêler et enrober la poudre de pigment afin de former une pâte plus ou moins épaisse ou fluide qui se laissera fixer sur le support.

Il peut s'agir de :

Supports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : support de peinture.

Le support est le matériau sur lequel est apposée la peinture.

Dans le domaine artistique, les supports sont variés :

Procédés[modifier | modifier le code]

Certains procédés picturaux sont étroitement liés à l'utilisation d'une technique picturale spécifique, jusqu'à parfois devenir la marque d'un artiste ou d'une époque :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ségolène Bergeon-Langle et Pierre Curie, Peinture et dessin, Vocabulaire typologique et technique, Paris, Editions du patrimoine,‎ (ISBN 978-2-7577-0065-5).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]