Tanztheater Wuppertal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Entrée du Tanztheater de Wuppertal.
Le Tanztheater de Wuppertal

Le Tanztheater Wuppertal est une compagnie de danse contemporaine créée et dirigée par Pina Bausch depuis 1976 et située à Wuppertal en Allemagne. Cette compagnie a introduit la nouvelle forme de danse-théâtre et est considérée comme une référence internationale.

Historique[modifier | modifier le code]

Avec le décès soudain de Pina Bausch le , la troupe se trouve sans direction. Dominique Mercy, danseur et proche collaborateur de Bausch, prend officieusement la tête du Tanztheater Wuppertal avec Robert Sturm, l'assistant personnel de la chorégraphe, pour en assurer la continuité. Ce choix est confirmé le par le conseil d'administration de l'institution[1].

En 2011, la compagnie compte vingt-neuf danseurs et une quinzaine de salariés[2]. Depuis 1973, la troupe a accueilli environ 450 danseurs venus de tous les horizons.

En , un nouveau directeur artistique est nommé en remplacement du tandem Mercy - Sturm qui souhaite prendre congé de la compagnie. Le conseil d'administration choisit à l'unanimité Lutz Förster[3], proche collaborateur de Pina Bausch et professeur à la Folkwang Universität d'Essen. Il est également décidé de renouer avec les créations dès la saison 2015-2016.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Le répertoire de la compagnie est constitué de 42 pièces dont 29 sont régulièrement à l'affiche[2], dansées quasi exclusivement par la troupe du Tanztheater à l'exception de deux pièces datant de 1975 et entrées au répertoire du ballet de l'Opéra de Paris : Le Sacre du printemps en 1997 et Orphée et Eurydice en 2005[1].

Chaque année la compagnie donne une trentaine de représentations à l'Opernhaus Wuppertal[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rosita Boisseau, « La compagnie de Pina Bausch apprend à vivre sans sa figure tutélaire », Le Monde, 11 novembre 2009
  2. a b et c Daniel Conrod, « A Wuppertal, la danse continue sans Pina Bausch », Télérama no 3203, 4 juin 2011.
  3. Communiqué de presse sur le site de la compagnie le 17 avril 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Rika Schulze-Reuber, Das Tanztheater Pina Bausch : Spiegel der Gesellschaft (photographies de Jochen Viehoff), R.G. Fischer, Francfort-sur-le-Main, 2005, 240 p. (ISBN 3-8301-0807-9)

Lien externe[modifier | modifier le code]