Tajueco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tajueco
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Castille-et-León Castille-et-León
Province Province de Soria Province de Soria
Code postal 42...
Démographie
Population 66 hab. ()
Densité 3,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 32′ 11″ nord, 2° 50′ 56″ ouest
Altitude 930 m
Superficie 1 807 ha = 18,07 km2

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Tajueco

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Tajueco

Tajueco est une commune espagnole située au sud de la province de Soria en Castille-et-León.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le Moyen-âge, Tajueco fait partie de la Comunidad de Villa y Tierra de Andaluz, constituée en 1089 par le Fuero de Andaluz. Au début du XIXème siècle, le village devint une municipalité constitutionnelle dans la région de Vieille Castille, parti d'Almazán et dans le recensement de 1842 il comptait 57 feux et 272 habitants.

Traditions et fêtes[modifier | modifier le code]

Tajueco est connu dans la province pour avoir conservé sa vannerie et sa verrerie traditionnelles. Au soir de la Toussaint a lieu le Cantique des âmes. Le jour de la Fête-Dieu, on bénit les enfants nés au cours de l'année, qui sont de moins en moins nombreux, en les posant par terre pour qu'ils soient touchés par les bannières et les fanions que portent les garçons, sous une tonnelle de fleurs construite sur la place du village. Tajueco a deux fêtes principales, l'une en hiver et l'autre en été. On célèbre la Saint-Antoine les derniers vendredi et samedi de juin et la Saint-Roch la dernière semaine d'octobre.

Monuments et paysages[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre, très modifiée, conserve encore quelques éléments gothiques. Le village est entouré de grandes pinèdes, avec des sources abondantes et des paysages impressionnants. Il y a deux mares qui servaient de lavoir. La mare du haut est plus jolie et possède un toit. Entre le village et Torreandaluz se trouve la Fuente del Sapo (fontaine du Crapaud en français) ; une légende raconte qu'un village phénicien fut englouti dans ses eaux empoisonnées.

Notes et références[modifier | modifier le code]