Tahmineh Monzavi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tahmineh Monzavi
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Tahmineh Monzavi (persan : تهمینه منزوی) née en 1988, est une photographe documentaire iranienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tahmineh Monzavi obtient un baccalauréat en photographie de l'Université islamique Azad de Damavand à Téhéran. En 2005, elle commence sa carrière professionnelle en tant que photographe documentaire sur les questions sociales. En 2009, elle réalise un long métrage sur un groupe de femmes toxicomanes vivant dans un centre d'hébergement au sud de Téhéran. Elle réalise également un projet sur le transsexualisme, qui montre comment une minorité au sein de la société iranienne traditionnelle tente de trouver une acceptation et une reconnaissance sociales plus larges[1].

Pour Les mariés de Mokhber al-Dowleh, du nom d’un vieux quartier de Téhéran, elle s'attache aux hommes travaillant dans un atelier de couture qui fabrique les robes de mariage. Elle questionne leur regard sur les corps des femmes à travers les mannequins d'atelier[2].

En 2012, elle est arrêtée et emprisonnée pendant un mois[3]. La photographie faisant partie des arts plastiques, elle est soumise à la censure. Le ministère de la culture et de la Guidance Islamique fixe les règles : il est interdit de photographier une femme non voilée, un homme et une femme côte à côte, etc. Après cette arrestation, elle cesse la photographie pendant un an. Puis, elle commence à travailler sur un nouveau projet intitulé All about me nicknamed Crown Giver[4].

Elle fait partie des artistes présentées lors de l'exposition Unedited History, Iran 1960-2014 qui offre au public un panorama de la production artistique iranienne au Musée d'art moderne de la ville de Paris, en 2014[5].

En 2017, les réalisatrices Valérie Urrea et Nathalie Masduraud en font son portrait dans Focus Iran, l'audace au premier plan[6].

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Tina, Spazio Reale de Monte Carasso, Suisse, 2018
  • All about me nicknamed Crown Giver, festival Cuore di Persia, Bologne, Italie
  • Tout autour de moi, Public House of Art d'Amsterdam, Pays-Bas, 2016
  • Série Farkhunda, Istanbul, Turquie, 2016
  • Paris photo, 2015[7]
  • Revue des œuvres de Tahmineh Monzavis, Robert Klein Gallery, Boston, 2015[8]
  • Les mariés de Mokhber al-Dowleh, Silkroad Art Gallery, Téhéran, 2014[9]
  • Jardin de la vigne, documentaire de 77 minutes, 2009-2013
  • Art vidéo "OXYS en noir et blanc" présenté dans une salle de théâtre avec des danseurs d'art à Athènes, Milan et Syros, [10],[11]
  • Exposition de groupe "Jardin de raisins", Musée de la littérature, Géorgie, [12]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Premier prix SHEED AWARD (prix du documentaire annuel indépendant), [13]
  • Premier prix du concours La maison de l'artiste pour le concours La dépendance et la vie citadine, Téhéran,

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La transexualité à Téhéran, à travers les images poignantes de Tahmineh Monzavi », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le )
  2. « Tahmineh Monzavi », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le )
  3. Valérie Duponchelle, « Mobilisation pour libérer une photographe iranienne », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le )
  4. « Photographie Contemporaine Iranienne : Tahmineh Monzavi », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le )
  5. « Unedited History », sur MAM
  6. Amaury da Cunha, « « Focus Iran, l’audace au premier plan » », Le Monde TV,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « 10 Paris Photo Booths With Perspective-Altering Photographers »
  8. « Welcome to Paris Photo global fine arts photography agenda - Paris Photo Agenda », sur www.parisphoto.com
  9. « Tahmineh Monzavi: The brides of Mokhber al-Dowleh - The Eye of Photography Magazine »,
  10. Created by Syros Agenda, « Artistic Residency - Μουσική και Παραστατικές Τέχνες - Μιλάνο - Αθήνα - Σύρος »
  11. « Oxys in Black and White », sur Vimeo
  12. « EN GÉORGIE, UN FESTIVAL ENGAGÉ », 6 mois, (consulté le )
  13. « Tahmineh Monzavi SHEED Award 2011 Winner », sur Vimeo