Tageblatt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tageblatt
Escher Tageblatt (ancien nom)
Image illustrative de l’article Tageblatt

Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Langue Allemand et quelques articles en français
Périodicité Quotidien
Format Compact (en)
Genre Généraliste
Diffusion 14 028 ex. (2012)
Fondateur Paul Schroell (lb)
Date de fondation 1913
Éditeur Editpress Luxembourg SA
Ville d’édition Esch-sur-Alzette

Directeur de publication Jean-Lou Siweck
Rédacteur en chef Jean-Lou Siweck (JLS)
Exemplaire du Escher Tageblatt du 1er juillet 1913

Tageblatt est un journal quotidien luxembourgeois de langue allemande comprenant également quelques articles en français[1]. Tiré chaque jour à environ 15 000 exemplaires, Tageblatt est le deuxième plus grand journal du Luxembourg, derrière Luxemburger Wort.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le siège de la rédaction de Tageblatt à Esch-sur-Alzette

Tageblatt, fondé en 1913[1],[2] par Paul Schroell (lb), est au départ publié par la Escher Druckerei- und Zeitungsverlag. Il paraît pour la première fois le 1er juillet 1913 sous le nom de Escher Tageblatt et avec le sous-titre « Demokratisches Organ für die Interessen des Kantons Esch » (« Organe démocratique pour les intérêts du canton d'Esch »)[3]. Le sous-titre actuel est « Zeitung fir Lëtzebuerg » (« Le journal du Luxembourg »). Le siège de la rédaction du Tageblatt est basé à Esch-sur-Alzette, dans le sud du pays. Le rédacteur en chef est d'abord Frantz Clément (lb) puis Gust van Werveke (lb) ; ce poste est actuellement occupé par Danièle Fonck. Durant un certain temps, le quotidien possédait des publications annexes, nommées Luxemburger Tageblatt et Differdinger Tageblatt.

En 1927, Paul Schroell vend l'imprimerie et l'édition à un syndicat libre. La société d'édition porte maintenant le nom d'Editpress. Actuellement, le journal est publié par Editpress Luxembourg SA[4],[5], qui publie également Le Jeudi et Le Quotidien[6].

En 2013, Tageblatt fête son centenaire. Pour cette occasion est publié un supplément intitulé Tageblatt - Un journal dans son siècle avec l'édition du 26 juin 2014 ; le supplément revient sur les faits les plus importants de l'histoire de l'évolution du journal, ainsi que la place du quotidien dans l'actualité des évènements nationaux et internationaux. Dans ce supplément figurent également des copies d'anciennes unes du Tageblatt[7].

Subventions[modifier | modifier le code]

En 2009, le journal Tageblatt a reçu 1 659 554  de subventions (en) de la part du gouvernement luxembourgeois. En 2011, le journal reçoit 1 650 446  de subventions[8]. C'est la subvention la plus élevée de tous les journaux du pays[9].

Orientation politique[modifier | modifier le code]

Le quotidien appartient à des syndicats socialistes[2],[10]. En 2007, Tageblatt avait des relations très proches avec le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois[10].

Tirage et lectorat[modifier | modifier le code]

En termes de tirage, Tageblatt est le deuxième plus grand journal du Luxembourg[10], derrière le Luxemburger Wort. En général, Tageblatt tire l'équivalent du quart du nombre d'exemplaires édités par son concurrent. Au milieu des années 2000, 61 000 exemplaires ont été vendus, soit un peu plus du tiers du nombre d'exemplaires vendus par le Luxemburger Wort[11].

début 2000 2003 2004 ... 4e trimestre de 2008 0002e trimestre de 2009 000 0004e trimestre de 2009000 000 2e trimestre de 2010 000 000 4e trimestre de 2010 000 ... 000 2e trimestre de 2012[12] 000
17.252 27.081[4] 17.106 ... 16.193 15.855 15.434 15.077 14.951 ... 14.028

En 2005/2006, selon les statistiques de TNS Ilres PLURIMEDIA, en moyenne 16,4 % des Luxembourgeois affirment avoir lu Tageblatt au cours des 15 dernières années. En 2006/2007, ce chiffre était de 15,10 %, de 14,10 % en 2007/2008, et de 13,85 % en 2008/2009[13]. Les statistiques de l'année 2009/2010 n'ont pas été publiées[14]. Enfin, ce chiffre était de 13,30 % en 2011[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] Média — À propos, Grand-duché du Luxembourg
  2. a et b (en) Romain Kohn, Media in Multilingual Societies. Freedom and Responsibility, Vienne, Organization for Security and Co-operation in Europe, (lire en ligne), chap. Luxembourg
  3. Cent ans de Tageblatt, Le Jeudi, 27 juin 2013
  4. a et b (en) David Ward, « A Mapping Study of Media Concentration and Ownership in Ten European Countries », Dutch Media Authority, (consulté le 11 février 2015)
  5. (de) « Zukunft zusammen mit starkem Partner gestalten », Lëtzebuerger Journal, 27 octobre 2011
  6. (en) « Luxembourg Newspaper Publishers' Association », ENPA (consulté le 1er février 2014)
  7. Tageblatt-Zeitung fir Lëtzebuerg 100 Joer 1913-2013: Un journal dans son siècle, p.18-42.
  8. (lb) Rapport d'activités 2011 vum Staatsministère, Gouvernement du Luxembourg, pp. 20-21
  9. (en) « Ministère d'État », Service Information et Press (consulté le 20 novembre 2010)
  10. a b et c (en) Georgios Terzis, European Media Governance: National and Regional Dimensions, Intellect Books, (ISBN 978-1-84150-192-5, lire en ligne), p. 137
  11. (en) « Media pluralism in the Member States of the European Union », Commission européenne, (consulté le 8 juin 2007)
  12. Romain Hilgert: Zeitungen in Luxemburg, 1704-2004, Luxembg. 2004, p. 226; dees.: "Zeitungen: Schwarzes Jahr." d'Lëtzebuerger Land Nr. 16, 23 avril 2010, Bäiluecht Communication, p. 10; dees.:"Die Krise ist angekommen." d'Lëtzebuerger Land Nr.39, 1er octobre 2010, p. 5; dees.: "Die Wirtschaftskrise hat die Pressekrise verstärkt." d'Lëtzebuerger Land Nr. 17, 27 avril 2011, Bäiluecht Communication, p. 8; an dees.: "Der zögerliche Abschied der Parteiblätter." d'Lëtzebuerger Land Nr.38., 21. septembre 2012, p. 6.
  13. (lb) Rapport d'activité 2009 vum Staatsministère, Gouvernement du Luxembourg, p. 24
  14. R. Hilgert: « Die Krise ist angekommen. », d'Lëtzebuerger Land no 39, 1er octobre 2010, p. 5
  15. Ministère d'État : Rapport d'activités 2011, p. 22

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Scuto, « 1913: la naissance d'un grand quotidien de la gauche au Luxembourg: 'Escher Tageblatt - demokratisches Organ für die Interessen des Kantons Esch' »."In: Tageblatt: 85 Jahre Tageblatt. no  148 (30 juin 1998), p. 5-11.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :