T. B. Joshua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
T. B. Joshua
Image dans Infobox.
T. B. Joshua en 2012.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Arigidi Akoko (Nigeria)
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
LagosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Temitope Balogun JoshuaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Temitope Balogun Joshua
Nationalité
Activité
Ministre de l'Évangile, télévangéliste
Conjoint
Evelyn Joshua
Autres informations
Religion

Temitope Balogun Joshua, né le à Arigidi-Akoko (État d'Ondo, Nigeria) et mort le à Lagos (Nigeria), communément appelé T. B. Joshua, est un pasteur néopentecôtiste et télévangéliste nigérian.

Il est le fondateur et pasteur de la megachurch Synagogue, Église de Toutes les Nations (SCOAN) à Lagos.

Biographie[modifier | modifier le code]

« Après avoir passé 15 mois dans le ventre de sa mère »[1], il a échappé de justesse à la mort après qu'une explosion, provenant d'une carrière près de sa maison, a envoyé des roches à travers le toit, sept jours seulement après sa naissance[2]. Selon ses fidèles, une prophétie sur la naissance d'un homme de Dieu provenant des quartiers pauvres d'Oosin à Arigidi-Akoko (État d'Ondo) donnée 100 ans auparavant s'appliquait à T. B. Joshua [3].

T. B. Joshua, alors connu sous le nom de Balogun Francis, est allé étudier à l'école primaire anglicane Saint-Étienne à Arigidi Akoko (Nigeria) entre 1971 et 1977, mais n'a pas pu terminer une année d'enseignement secondaire[4]. À l'école, il était connu comme le « petit pasteur » à cause de son amour pour la Bible. Il a travaillé dans divers petits boulots après sa scolarité achevée, y compris la transformation de déchets de poulet dans un élevage de volailles[5]. Il a organisé des études de la Bible pour les enfants et a assisté à des cours du soir, au cours de cette période. T. B. Joshua a tenté de joindre l'armée nigériane, mais a été mis en échec en raison d'un train en panne en cours de route vers l'académie militaire.

Ministère[modifier | modifier le code]

T. B. Joshua affirme avoir reçu une vision céleste, une onction divine et une alliance de Dieu pour commencer son ministère[6]. Il a fondé La Synagogue, Église de Toutes les Nations (SCOAN) en 1987 [7]. Elle compterait plus de 15 000 membres en 2012[8]. Les visiteurs de l'extérieur du Nigeria sont logés dans une résidence construite sur le terrain de l'église[9],[10],[11].

T. B. Joshua, a implanté une église au Ghana[12], et a dit qu'il n'allait pas ouvrir d'autres branches dans le monde entier, car il n'avait pas reçu cette direction de Dieu[13].

En 2017, il a fait allusion à la possibilité de déplacer son ministère en Israël au cours d'un service du dimanche[14]. L'annonce a suscité une controverse auprès de personnalités nigérianes[15], l'exhortant à rester dans le pays, citant des conséquences économiques[16] que le Nigeria serait susceptible d'expérimenter par une relocalisation éventuelle.

Tourisme religieux[modifier | modifier le code]

La SCOAN a été décrite comme « la plus grande attraction touristique du Nigeria »[17] et « la destination la plus visitée par les touristes religieux en Afrique de l'Ouest »[18] avec des milliers d'étrangers qui affluent pour assister aux services du dimanche de l'église[19]. Les chiffres publiés par le Service de l'Immigration Nigériane ont montré que six voyageurs étrangers sur dix qui arrivent au Nigeria sont pour la SCOAN[20], un fait discuté au parlement zimbabwéen lors de l'examen sur le potentiel économique du tourisme religieux[21].

Les journaux ont rapporté que « près de deux millions de locaux et de touristes » visitent la SCOAN chaque année[22]. La popularité de l'Église a conduit à une augmentation des itinéraires de vol de Lagos à partir de plusieurs pays d'Afrique en 2013[23].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

En 2011, T. B. Joshua avait une fortune estimée entre 10 et 15 millions de dollars par le magazine Forbes et aurait donné 20 millions de dollars à des programmes d'éducation, de santé et de réadaptation pour les anciens militants du delta du Niger[24].

Distinctions[modifier | modifier le code]

T. B. Joshua a reçu diverses distinctions, notamment celle de l'Officier de l'Ordre de la République Fédérale (OFR) par le gouvernement Nigérian, en 2008[25] et a été élu le Yoruba De La Décennie, l'Homme de la Décennie, par Pan-Yoruba de Irohin-Odua[26]. En 2012, il a été considéré comme l'une des 50 personnes les plus influentes d'Afrique par les magazines panafricains, Le Rapport sur l'Afrique et les Africains Magazine[27],[28].

Critiques[modifier | modifier le code]

En 2010, T. B. Joshua a été accusé à tort de faire de faux miracles et a été mis sur une liste noire par le gouvernement du Cameroun [29]. À partir de 2011, selon Forbes, Joshua était le troisième plus riche pasteur du Nigeria[30], bien qu'un démenti par l'Église fût publié juste après la parution de l'article[31]. En 2012, l'Alliance évangélique du Zimbabwe s’est prononcée contre sa venue au Zimbabwe, en raison de fréquentes prophéties sur la mort de dirigeants politiques, non représentatives de la bonne parole du christianisme [32]. En 2016, il a été accusé à tort d’avoir une entreprise dans un paradis fiscal [33]. Il a démenti l’accusation, en montrant qu’il n’était pas un homme d'affaires et avait plus que suffisamment de quoi bien vivre avec ce que Dieu lui avait donné.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Codewit Correspondent, « Untold Story Of A Mystery T.B. Joshua », Codewit,‎ (lire en ligne)
  2. « 10 Things You Didn't Know About Prophet TB Joshua », Facts University (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  3. Sarah Adoyo, « TB Joshua's mother carried him in her womb for 15 months », Tuko (Kenya),‎ (lire en ligne)
  4. Omiko Awa, T.B. Joshua: Celebrating God’s gift at 55, guardian.ng, Nigeria, 11 juin 2016
  5. Tito Emmanuel, « TB Joshua – 47 Happy Cheers », All Africa,‎ (lire en ligne)
  6. Conor Gaffey, « Who Is TB Joshua, Nigeria's Mega Preacher Accused Of Criminal Negligence », Newsweek (Europe),‎ (lire en ligne)
  7. Pieter Coertzen, M Christiaan Green, Len Hansen, Law and Religion in Africa: The quest for the common good in pluralistic societies, African Sun Media, South Africa, 2015, p. 311
  8. « Celebrity Priests », The Economist,‎ (lire en ligne)
  9. « The Synagogue Church of All Nations in Lagos, Nigeria ; Travel report of my visit to the Synagogue Church - March 13-22, 2007 », Vergadering.nu (consulté le )
  10. « Report on TB Joshua, the man in the Synagogue », Bennier.tripod.com (consulté le )
  11. « revivalinpower », revivalinpower (consulté le )
  12. Comfort Umoren, « 3 Jailed For Robbing T.B. Joshua’s Church In Ghana », This Day,‎ (lire en ligne)
  13. « Why I Don't Have Churches Everywhere - T.B. Joshua », Citi FM Online (Ghana),‎ (lire en ligne)
  14. Chris Irekamba, « Synagogue church going to Israel: What residents, neighbours say », The Guardian (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  15. Wale Odunsi, « TB Joshua’s Relocation To Israel: Cardinal Okojie, Balarabe Musa React », Daily Post (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  16. « Beg Him Or Nigeria’ll Lose Billions If TB Joshua relocates – Experts Tell FG, Ambode », Vanguard (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  17. « Synagogue Impasse: Hoteliers, Others Groan », New Telegraph (Nigeria),‎ (lire en ligne[archive du ])
  18. « TB Joshua Ranked Among Most Famous Prophets In History », African Travel Times,‎ (lire en ligne)
  19. Sola Ojewusi, « TB Joshua And The Synagogue Tragedy, Another Perspective », The Authority (Nigeria),‎ (lire en ligne[archive du ])
  20. « Foreigners Flock To Nigeria For TB Joshua's Birthday », Nigeria Films,‎ (lire en ligne[archive du ])
  21. « Churches Urged To Promote Religious Tourism », Sunday News (Zimbabwe),‎ (lire en ligne)
  22. « Nigeria: Tourism Expert Calls for Restoration of Tourism Ministry », This Day (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  23. « Air Zimbabwe Targets TB Joshua Pilgrims », New Zimbabwe,‎ (lire en ligne[archive du ])
  24. Mfonobong Nsehe, « The Five Richest Pastors In Nigeria », Forbes Blog,‎ (lire en ligne)
  25. James Umem, « Adeboye, TB Joshua Absent At National Awards », Vanguard,‎ (lire en ligne)
  26. « Awo, Soyinka, TB Joshua listed as Yoruba icons », Nigerian Tribune,‎ (lire en ligne[archive du ])
  27. « The 50 Most Influential Africans », The Africa Report,‎ (lire en ligne)
  28. « 2012: 100 Most Influential Africans », New African Magazine,‎ (lire en ligne)
  29. Simon Ateba, « Cameroon Blacklists TB Joshua », PM News (Nigeria),‎ (lire en ligne)
  30. « Pentecostalism in Africa: Of prophets and profits », The Economist,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. Trudi Makhaya, « Malaysian Flight MH370: Prophecy Video Emerges Dated July 28 », ENCA (South Africa),‎ (lire en ligne)
  32. « Zimbabwe Churches Say TB Joshua Not Welcome », Zambia Watchdog (Zambia),‎ (lire en ligne)
  33. « PANAMA PAPERS: NIGERIAN PREACHER TB JOSHUA DENIES OFFSHORE ACTIVITY », Newsweek (USA),‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]