Système des trois piliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le système des trois piliers est le système sur lequel repose la prévoyance vieillesse, survivants et invalidité en Suisse.

Défini dans la constitution[1], le système repose sur les trois principes suivants :

  • 1er pilier : L'assurance-vieillesse et survivants (AVS), qui permet de couvrir les besoins vitaux à la retraite (qui se prend à l'âge de 65 ans), ainsi que l'assurance-invalidité (AI)[2] ;
  • 2e pilier : la prévoyance professionnelle, qui doit permettre aux assurés de maintenir leur niveau de vie antérieur[3]. Il concerne les employés dont les revenus sont supérieurs à 21150 CHF - en 2015[4]. La cotisation varie entre 7 % et 18 % du salaire brut, et l'employeur doit y participer ;
  • 3e pilier : la prévoyance individuelle, basée sur l'épargne volontaire effectuée par les assurés, équivalent de l'assurance-vie française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Constitution fédérale de la Confédération suisse (Cst.), RS 101, art. 111.
  2. Constitution fédérale de la Confédération suisse (Cst.), RS 101, art. 112. Le régime obligatoire pour tous les salariés de plus de 20 ans. La cotisation est versée à part égale entre l'employé et l'employeur, et s'élève à 10,1 % du salaire brut.
  3. Constitution fédérale de la Confédération suisse (Cst.), RS 101, art. 113.
  4. « Organisation et financement de la prévoyance professionnelle », sur Office fédéral des assurances sociales (OFAS),‎ (consulté le 15 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]