Syndrome de Lima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le syndrome de Lima correspond au fait qu'un ravisseur éprouve de l'empathie, ou même une relation fraternelle avec son ou ses otages, voire des sentiments amoureux[1],[2]. Le syndrome inverse (du point de vue des otages) est nommé le syndrome de Stockholm.

Prise d'otages de Lima[modifier | modifier le code]

En 1996, des membres du Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru (MRTA) effectuent une prise d'otages dans la résidence de l'ambassadeur du Japon au Pérou. Dès les premiers jours, les preneurs d'otages libèrent un grand nombre de captifs, y compris les plus précieux, en raison de la sympathie qu'ils leur inspirent. Ceux qui sont censés tuer les otages en cas d'attaque ne peuvent se résoudre à le faire lorsque la résidence est prise d'assaut par les forces militaires péruviennes.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Musique[modifier | modifier le code]

Films et séries[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) PTSD, Springer Science+Business Media, (ISBN 978-4-431-29566-2, LCCN 2005936511, lire en ligne) :

    « This phenomenon, now termed the 'Lima syndrome,' is an attachment opposite to the 'Stockholm syndrome.' »

    .
  2. (en) « Africa Politics », International Press Service,‎ (lire en ligne).