Symphonie nº 45 (Mozart)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Symphonie «no 45» en ré majeur
K. 95/73n
Image illustrative de l’article Symphonie nº 45 (Mozart)
Mozart, en 1770

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 4
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Durée approximative 12 minutes
Dates de composition à Rome
Partition autographe autographe disparu

La Symphonie en ré majeur «no 45», K. 95/73n[1], a probablement été écrite par Wolfgang Amadeus Mozart à Rome le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Mozart a mentionné deux symphonies dans une lettre à sa sœur le 25 avril 1770. Dans sa révision du catalogue Köchel, Alfred Einstein émet l'opinion que ces symphonies sont susceptibles d'être les K. 95 et K. 97, qui pourrait être des « symphonies jumelles » en raison de similitudes dans le style et la structure. Ce point de vue est cependant contesté par d'autres auteurs, dont Neal Zaslaw, car les autographes de ces symphonies n'ont pas survécu[2].

Pour les deux autres grandes symphonies en ré du premier voyage italien de Mozart, les K. 81 et K. 84, l'authenticité est plus claire. Gersthofer, en se basant sur d'autres œuvres de Mozart certainement de cette période, considère que la paternité de Mozart pour les K. 81, K. 84, K. 95 et K. 97 est «très probable»[3].

Que les symphonies K. 95 et K. 97 aient été initialement prévues en quatre mouvements ou se sont vues ajouter plus tard les menuets n'est pas clair[2],[4].

La Alte Mozart-Ausgabe (publiée en 1879–1882) attribue les nombres 1–41 aux 41 symphonies portant des numéros. Les symphonies non numérotées (certaines, dont K. 95, publiées dans les suppléments du Alte-Mozart Ausgabe jusqu'en 1910) ont été parfois numérotées avec les nombres de 42 à 56, bien qu'elles aient été écrites avant la Symphonie nº 41 de Mozart (écrite en 1788). La symphonie K. 95 a ainsi reçu le numéro 45.

Structure[modifier | modifier le code]

Introduction de l'Allegro :


\relative c'' {
  \tempo "Allegro"
  \key d \major
  \time 2/2
  <d d,>2\f d8\p r fis r |
  d8 r r4 d8 r fis r |
  d8 r r4 fis8 r g r |
  a8 r b r a r g r |
  fis4\f a8 a d4 a8 a |
  d4 a8 a d d a a |
  d4
}

Introduction de l'Andante :


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
    \key g \major
    \time 3/4
    \tempo "Andante" 
    b2\p c8.\trill (b32 c)
    d4. (e16 d c8) b-.
    a2  \grace c16 (b8.)\trill (a32 b)
    c4. (d16 c b8) a-.
    g2 a8.\trill (g32 a)
    \tuplet 3/2 {b8 (d b)}  \tuplet 3/2 {g8 (b c)}  \tuplet 3/2 {d8 (c b)}
    a8 (b c d e g,)
    \grace g16 (fis4) e8 fis d4
  }

Première reprise du Menuetto :


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
    \key d \major
    \time 3/4
    \tempo "Menuetto" 
    <d, d'>2.\f <d a' fis'>
    <d a' a'>4 d'' d
    d (cis) r4
    <g,, d' b' g'> b'' b
    b (a8.) g16 fis4
    e d cis
    d r4 r4 \bar ":|."
  }

Première reprise du Trio :


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
    \key f \major
    \time 3/4
    \tempo "Trio" 
   a'4\p (f d)
   cis r4 r4
   a'4 (f d)
   e r4 r4
   a (f d)
   a (e' g)
   f8 (a) f,4 e
   d2 r4 \bar ":|."
  }

Introduction de l'Allegro final :


\relative c'' {
  \version "2.18.2"
    \key d \major
    \time 2/4
    \tempo "Allegro" 
   <d, d'>4\f fis' 
  a a,8-. a-.
   a (b) g-. g-.
   g (a) fis4-.
   <d d'>4 fis' 
  a fis8-. fis-.
  fis (g) e-. e-.
  e (fis) d4-.
  <d, d'> <d a' fis'>
  <d a' a'> \tuplet 3/2 {d''8 (cis b)}
  a4  \tuplet 3/2 {d8 (cis b)}
  a4
  }

Elle comprend quatre mouvements:

  1. Allegro, à alla breve, en ré majeur, 90 mesures
  2. Andante, à Music3.png
    Music4.png
    , en sol majeur, 56 mesures, 2 sections répétées 2 fois (mesures 1 à 24, mesures 25 à 56)
  3. Menuetto, en ré majeur et Trio (en ré mineur), à Music3.png
    Music4.png
    , 22 + 24 mesures
  4. Allegro, à Music2.png
    Music4.png
    , en ré majeur, 120 mesures, 2 sections répétées 2 fois (mesures 1 à 59, mesures 60 à 120)

La durée de la symphonie est d'environ 12 minutes.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la symphonie «no 45»
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 hautbois,
remplacés par 2 flûtes (dans le second mouvement)
Cuivres
2 trompettes en ré (se taisent dans le second mouvement)

Dans les orchestres d'aujourd'hui, on ajoute habituellement des bassons et un clavecin pour renforcer les basses et le continuo.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La symphonie porte le numéro 73n dans la sixième édition du Catalogue Köchel.
  2. a et b Neal Zaslaw: Symphony in D major, K. 73n/95. Wolfgang Amadeus Mozart: Early Symphonies 1764–1771. Recording of the Academy of Ancient Music. Concertmaster : Jaap Schröder, Continuo : Christopher Hogwood. Decca Record, London 1986.
  3. Wolfgang Gersthofer: Sinfonien KV 16–134. In: Joachim Brügge, Claudia Maria Knispel (Hrsg.): Das Mozart-Handbuch, Band 1: Mozarts Orchesterwerke und Konzerte. Laaber-Verlag, Laaber 2007, (ISBN 3-89007-461-8), pp. 15–27.
  4. Sixième édition du catalogue Köchel