Sychée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie grecque et romaine, Sychée est l'époux de Didon. Il est aussi appelé Acherbas[1] ou Sicharbas[2] selon les sources.

Prêtre de Melkart[3], dieu phénicien considéré parfois comme l'équivalent d'Hercule dans la religion romaine, Sychée passe pour le plus riche des Phéniciens selon Virgile. Mais sa richesse lui attire la convoitise de Pygmalion, son beau-frère et le roi de Tyr. Pygmalion le tue[4] au cours d'une partie de chasse, en le jetant dans un précipice, selon Justin, auteur de l’Abrégé des histoires philippiques ; il prétexte ensuite que Sichée y est tombé[5]. Cependant, l'image de Sychée apparaît en songe à sa femme : il lui révèle le meurtre et l'incite à quitter Tyr. C'est à la suite de cet exil que Didon fondera Carthage.

Source[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Justin, Abrégé des Histoires philippiques de Trogue Pompée [détail des éditions] [lire en ligne], XVIII, 4, 5 et suiv.
  2. Servius, Commentaire à l'Énéide [détail des éditions] [(la) lire en ligne], I, 343 et Macrobe, Saturnales, V, 17, 5.
  3. André Lemaire, "REMARQUES SUR LE CONTEXTE HISTORIQUE ET CULTUREL DE LA FONDATION DE CARTHAGE", p.57, consultable en ligne, http://www.digitorient.com/wp/wp-content/uploads/2011/03/SilianaCarthageAL.pdf
  4. Voir aussi Timée de Tauroménion, fr. 23 Müller [lire en ligne].
  5. Biographie universelle, p.272, consultable en ligne : https://books.google.fr/books?id=buYUAAAAQAAJ&pg=PA572&lpg=PA572&dq=pygmalion+sich%C3%A9e+chasse&source=bl&ots=jNXgd9lSJM&sig=n36ND3TTpVZrXS51_l49tBmpptI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwityOn_-JDUAhXIOxQKHe2AAtcQ6AEIMTAD#v=onepage&q=pygmalion%20sich%C3%A9e%20chasse&f=false