Suzi Quatro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suzi Quatro
Description de cette image, également commentée ci-après

Suzi Quatro en 1973.

Informations générales
Nom de naissance Suzi Kay Quatrocchio
Naissance (65 ans)
Activité principale Chanteuse, musicienne, actrice, animatrice de radio
Genre musical Glam rock, pop rock
Instruments basse, claviers
Années actives 1964 à aujourd'hui
Labels RAK Records, EMI, Polydor, Dreamland Records
Site officiel Suzi Quatro.com

Susan Kay Quatrocchio dite Suzi Quatro, née le 3 juin 1950 à Détroit, Michigan, est une chanteuse et bassiste américaine de glam rock/hard rock célèbre dans les années 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un musicien de jazz de Detroit, Suzi tape dès ses huit ans, sur des bongos dans le jazz-band de son père. À cette époque, son entourage la considère déjà comme un garçon manqué. En 1964, à l'age de 14 ans, elle assiste avec ses sœurs à un concert des Beatles, et les filles décident à l'issue de monter un groupe de rock.

The Pleasure Seekers[modifier | modifier le code]

Groupe de rock entièrement féminin -une rareté à l'époque- The Pleasure Seekers est fondée en mai 1964 par Patti, l'ainée de 17 ans de la famille Quatrocchio. Le quintet comprend également ses deux jeunes soeurs: Suzi et Arlene Quatrocchio ainsi que deux autres musiciennes: Darline Arnone et Sherry Hammerlee. La carrière des Pleasure Seekers va durer 5 années durant lesquelles le groupe jouent régulièrement dans différents clubs de Detroit et entame une tournée à travers les États-Unis. Pourtant, victime de préjugés sexistes (le rock reste l’apanage des hommes), la renommée des Pleasure Seekers ne dépasse pas la région de Detroit[1], et le groupe sort seulement deux 45 tours, aujourd'hui très recherchés.

Cradle[modifier | modifier le code]

En 1969 la musique des Pleasure Seekers évolue vers le hard-rock et se rebaptise sous le nom de Cradle. Le groupe est désormais un quartet avec toujours Patti, Suzi, et Darline Arnone, tandis Arlène -qui devient manageuse du groupe- est remplacée par sa soeur Nancy. Cradle enchaine alors les tournées à travers les Etats-Unis et participe à de nombreux festivals, sans pour autant sortir de disques. En 1970, Cradle va même participer à une tournée des bases de l'US Army au Vietnam.

Les début de la carrière solo de Suzi Quatro[modifier | modifier le code]

En 1971, le producteur britannique Mickie Most se rend à Detroit pour enregistrer le guitariste britannique Jeff Beck. Il assiste à un concert de Cradle et repère cette petite bassiste, toute de cuir vêtue, qui joue sur scène avec une attitude très agressive. Most propose alors à Suzi de l'accompagner en Angleterre où il la persuade qu'une carrière solo prometteuse l'attend[2]. La jeune fille, qui a alors 21 ans, accepte finalement de quitter Cradle pour partir s'installer en Angleterre à la fin de l'année 1971. Arrivée à Londres, qui est alors submergée par la vague du glam rock, elle retrouve Mikie Most la fait signer dans son label RAK Records et elle prend comme nom de scène Suzi Quatro.

L'unique femme leader d'un groupe de glam rock[modifier | modifier le code]

Prise en main par les compositeurs-producteurs Mike Chapman et Nicky Chinn (responsables, entre autre, des principaux succès du groupe glam The Sweet), elle connaît le succès avec la sortie en (1973) des singles 48 Crash et surtout Can the Can. Dés ce moment sa carrière va décoller en Angleterre mais aussi dans d'autre pays européens. Elle classera au total 16 titres dans les hit-parades britanniques entre 1973 et 1983.

À partir de 1975, le glam rock étant passé de mode, sa musique devient plus agressive (Your Mamma won't like me, 1976), puis commerciale et perd de sa substance. Des albums inégaux voient le jour, mais tous ont un bon accueil.

Son seul gros succès aux États-Unis sera Stumblin' In en duo avec Chris Norman en 1979. Ce titre sera enchaîné avec son dernier tube, She's in love with you (1979). Son seul album solo des années 1980 est Main Attraction, et sera un échec malgré ses qualités. Elle met sa carrière de chanteuse de rock de côté en 1983 après la naissance de son premier enfant.

Elle se lance dans une carrière de chanteuse de comédies musicales, actrice puis animatrice radio. Elle a joué le rôle de Leather Tuscadero dans la série TV Les Jours heureux (Happy Days) puis anime une émission musicale sur la radio BBC Radio 2. Les derniers albums en date sont Oh Suzi Q (1991), qui a rencontré un petit succès en Allemagne, What Goes around (1996, sauf 1995 en Australie), ré-enregistrements désastreux de ses tubes avec quatre nouveaux titres, et Unrelessed Emotions (1998), publication tardive de l'album enregistré en 1983. Avec un nouvel album paru vers février-mars 2006, Suzi Quatro reprend le chemin de la scène qu'elle n'a jamais vraiment quittée. Il reste encore deux albums jamais parus.

Elle a beaucoup influencé les femmes du monde du rock, dont Joan Jett qui a reconnu l'avoir prise pour modèle. En effet, Suzi Quatro est l'une des premières femmes rockeuses agressives. Elle fut aussi l'une des rares femmes dans le monde du glam rock.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Suzi Quatro en 2007.
  • 1973 : Suzi Quatro
  • 1974 : Quatro
  • 1975 : Your Mama Won't Like Me
  • 1977 : Aggrophobia
  • 1978 : If You Knew Suzi
  • 1979 : Suzi ... And Other Four Letter Words
  • 1980 : Rock Hard
  • 1982 : Main Attraction
  • 1998 : Unreleased Emotion
  • 2006 : Back to the Drive

Album en public[modifier | modifier le code]

  • 1977 Live and Kickin

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Golden Hits
  • 1981 : 18 greatest Hits
  • 1986 : Suzie Quatro Gold Collection
  • 1990 : The Wild One, the greatest Hits
  • 1991 : Oh Suzi Q
  • 1995 : What Goes Around
  • 1999 : Greatest Hits
  • 2002 : Wake Up Little Suzi
  • 2004 : A's, B's & Rarities

Bande son originale[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Annie Get Your Gun

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Rolling Stone
  • 1973 : Glycerine Queen
  • 1973 : Can the Can
  • 1973 : 48 Crash
  • 1973 : Daytona Demon
  • 1974 : Devil Gate Drive
  • 1974 : Too Big
  • 1974 : The Wild One
  • 1975 : Your Mamma Won't Like Me
  • 1975 : I Bit off More than I Could Chew
  • 1975 : I May Be too Young
  • 1976 : Tear Me Apart
  • 1977 : Roxy Roller
  • 1978 : If You Can't Give Me Love
  • 1978 : The Race Is on
  • 1978 : Stumblin' In (en duo avec Chris Norman)
  • 1979 : She's in Love with You
  • 1980 : Mama's Boy
  • 1980 : I've Never Been in Love
  • 1984 : I Go Wild
  • 1985 : Tonight I Could Fall in Love
  • 1988 : We Found Love
  • 1989 : Baby You're a Star
  • 1991 : Kiss me Goodbye
  • 1991 : The Great Rock'n Roll House Party
  • 1992 : I Need Your Love (avec Chris Norman)
  • 1993 : Fear of the unknown
  • 1994 : If I Get Lucky
  • 1996 : What Goes Around

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philip Auslander: "Glam Rock, la subversion des genres" (éditions La Découverte 2015)
  2. Philip Auslander: "Glam Rock, la subversion des genres" (éditions La Découverte 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :