Surface de référence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En mécanique des fluides, la surface de référence est la surface choisie pour quantifier une force (portance, traînée) ou un moment de force.

Forces[modifier | modifier le code]

Un exemple de calcul faisant intervenir la surface de référence est celui de la traînée. La force de traînée Fx se calcule à partir de la surface S et du coefficient de traînée Cx:

Fx = q·S·Cx
avec q la pression dynamique = 1/2·ρ·V²
et ρ la masse volumique du fluide

Exemples de surfaces de références :

  • corps bien profilé aile ou fuselage (Cx < 0,05) :
la surface de référence pour la portance et pour la traînée est la surface portante projetée dans le plan x-y (vue en plan),
la surface de référence pour la traînée du fuselage est la surface frontale projetée dans le plan y-z (vue de face),
la surface de référence pour la portance latérale en y est la surface projetée dans le plan x-z (vue de profil),
rappel de la notation x, y, z du plan 3-vues : x en longitudinal, y en transversal et z en vertical.
  • corps moins bien profilé (Cx > 0,10) : la surface de référence pour la traînée (et éventuellement pour la portance dans le cas d'une F1 par exemple) est la surface frontale (vue de face).
automobile, navires (maître-couple)
élément de structure (hauban, mât, jambe, pylône, etc.)

Moments[modifier | modifier le code]

Pour quantifier un moment (produit : force x longueur) : on a besoin d'une force (liée à la surface de référence) et d'une longueur de référence, généralement la corde moyenne aérodynamique (CMA) pour une aile en aéro ou hydrodynamique.

Liens internes[modifier | modifier le code]