Stephen Storace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Storace.
Stephen Storace
Description de l'image Stephen Storace.jpg.
Naissance
Londres
Décès
Activité principale Compositeur
Style Opéra
Lieux d'activité Vienne (Autriche) puis Londres
Années d'activité 1785-1796
Famille sœur Nancy Storace

Stephen Storace (né à Londres le mort le ) est un compositeur anglais d'opéras. Il est le frère de la célèbre cantatrice Nancy Storace. Il est né à Londres, d'une mère anglaise et d'un père italien. Il est surtout connu à travers les mémoires de ses contemporains, le musicien Michael Kelly, l'acteur John Bannister, et le hauboïste William T. Parke.

On sait très peu de choses de sa vie privée, hormis son mariage en 1788 avec Mary Hall, la fille du graveur John Hall. Ils ont un fils, Brinsley John, qui mourra prématurément en 1807.

Une nécrologie du journal The Oracle le décrivait par :

"On a parfois mal jugé son caractère – il ne possédait pas l’art de désillusionner les gens poliment. Il disait ce qu’il pensait de manière brute et sans détours – on pouvait se fier à son opinion pour sa valeur et sa sincérité – il avait une capacité à prendre des décisions promptement, et c’était parfois pris pour de la rudesse – attentif à ses propres intérêts et ne se faisant pas dévier de sa course – il provoquait parfois des commentaires qu’il ne méritait pas – on le connaissait comme étant un homme amical et honnête.[1]"

Sa signature autographe apparaît sur une partition imprimée de son opéra La Cameriera astuta (1788), qui a appartenu à Elizabeth Bridges Austen, la belle-sœur de l'écrivain Jane Austen[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Gli sposi malcontenti (livret de G. Brunati, opéra bouffe, 1785, Vienne)
  • Gli equivoci (Livret de Lorenzo da Ponte tiré de la pièce de Shakespeare La Comédie des erreurs, opéra bouffe, 1786, (Vienne)
  • La cameriera astuta (Opéra-comique, 1788, Londres)
  • The Doctor and the Apothecary (livret de James Cobb, 1788, Londres)
  • The Haunted Tower (livret de James Cobb, 1789, Londres)
  • No song, no supper (livret de Prince Hoare, 1790, Londres)
  • The Siege of Belgrade (livret de James Cobb, 1791, Londres)
  • The Cave of Trophonius (livret de Prince Hoare, 1791, Londres)
  • Poor Old Drury (livret de James Cobb, prélude, 1791, Londres)
  • Dido, Queen of Carthage (livret de Prince Hoare tiré de Metastasio, opera seria, 1792, Londres)
  • The Pirates (livret de James Cobb, 1792, Londres)
  • The Price (livret de Prince Hoare, 1793, Londres)
  • My Grandmother (livret de Prince Hoare, 1794, Londres)
  • Lodoiska (livret de John Philip Kemble, 1794, Londres; la version anglaise de l'Opéra de Cherubini avec de larges emprunts à la musique de ce dernier.
  • The Glorious First of June (livret de James Cobb et R. B. Sheridan, 1794 )
  • The Cherokee (livret de James Cobb, 1794, Londres)
  • The Three and the Deuce (livret de Prince Hoare, 1795, Londres)
  • The Iron Chest (livret de George Colman le Jeune, 1796, Londres)
  • Mahmoud (livret de Prince Hoare, 1796, Londres)

Ballet[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Stephen Storace (1762-1796), compositeur », sur annselinanancystorace.blogspot.fr (consulté le 20 novembre 2016)
  2. « Nancy Storace et Jane Austen : réunies grâce à de « Beaux yeux ». », sur annselinanancystorace.blogspot.fr (consulté le 20 novembre 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jane Girdham, English Opera in Late Eighteenth Century London. Stephen Storace at Drury Lane. Oxford, 1997.
  • (en) « A Note on Stephen Storace and Michael Kelly. » dans Music and Letters, 76, n°1 (1995), pp. 64-67
  • (en) Reminiscences of Michael Kelly, of the King's Theatre, Michael Kelly & Theodore Hook, 1826

Liens externes[modifier | modifier le code]