Station d'écologie de Lamto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Station d'écologie de Lamto
Lamto2.jpg
Géographie
Adresse
Superficie
25 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Site web

La Station d'Écologie de Lamto est une station de recherche en écologie située au centre de la Côte d'Ivoire. Elle est implantée en bordure du Bandama dans une réserve naturelle de 2 500 hectares au contact des zones forestières du Sud du pays et de la savane à rôniers du « V » Baoulé.

La station de Lamto a été fondée en 1962 par deux scientifiques français, Maxime Lamotte et Jean-Luc Tournier – d'où l'acronyme Lam-To – pour poursuivre les recherches menées auparavant au Mont Nimba sur la structure et le fonctionnement des biocénoses herbacées. La Côte d'Ivoire avait été retenue notamment du fait de « l'esprit de coopération qui y régnait au niveau du Gouvernement ».

Dépendant du CNRS puis rattaché à l'université d'Abidjan, Lamto a été depuis sa fondation un centre actif d'étude et de formation pluridisiciplinaires en écologie tropicale, sous l'égide du laboratoire de Zoologie puis d'Écologie de l'École normale supérieure, et un des lieux fondateurs de l'écologie en Côte d'Ivoire. Pendant quarante ans, les nombreux chercheurs qui s'y sont succédé ont consacré d'importants travaux aux biocénoses et au fonctionnement des écosystèmes de la savane, notamment dans le cadre de programmes de recherche internationaux (Programme Biologique International…).

Des écoles thématiques africaines sur le développement durable y avait été initiées avant que les troubles militaires qui ont touché la Côte d'Ivoire depuis la fin des années 1990 et l'interruption de toute coopération française ne restreignent grandement les activités de la station.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbadie Luc, Gignoux Jacques, Le Roux Xavier et Lepage Michel (dir.), Lamto : Structure, Function, and Dynamics of a Savanna Ecosystem, Springer-Verlag, New-York, Ecological Studies, Vol. 179, 2006, 412 pp., 158 illus., (ISBN 0-387-94844-9)