Souterrain-refuge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Souterrains-refuges)
Aller à : navigation, rechercher

Un Souterrain-refuge est une cavité creusée dans le sous-sol pour se protéger des désordres et de l'insécurité engendrés notamment par les guerres médiévales. On estime leur datation dans une fourchette allant du XIe siècle

jusqu'aux guerres de religion du XVIe siècle). Ils sont généralement liés à des habitats ruraux, plus rarement à des châteaux. On en trouve dans toutes les régions où les roches peuvent être facilement creusées et sont suffisamment homogènes pour se dispenser de monter des maçonneries de soutènement. Ils sont particulièrement nombreux en Touraine et en Dordogne, mais aussi dans le Poitou et la région toulousaine. D'autres pays d'Europe ont connu l'utilisation des souterrains-refuges, comme l'Allemagne où leur densité est importante en Bavière

Même si l'on peut y trouver des silos et des points d'eau, il ne s'agissait pas d'un habitat permanent, mais plutôt de cachettes destinées à fournir un refuge temporaire pour quelques jours en cas de danger. Ils ne doivent pas être confondus avec les souterrains des châteaux (communication, fuite). Les souterrains-refuges peuvent posséder une ou plusieurs salles. Celles-ci sont toujours de faibles dimensions et, lorsqu'il y en a plusieurs, elles sont reliées entre elles par des couloirs bas et étroits. On y voit fréquemment des banquettes taillées dans la roche qui permettaient aux occupants de s'asseoir ou de dormir. Des dispositifs défensifs (dispositifs passifs tels que portes, barricades de chevrons de bois, goulets étroits, et dispositifs actifs tels que des "trous de visée" et des puits-pièges) permettaient d'empêcher ou de retarder la progression d'un assaillant qui aurait réussi à pénétrer dans le souterrain. Un certain de nombre de souterrains-refuges disposaient d'un système d'aération consistant en d'étroits conduits verticaux (ancêtres de nos modernes VMC) qui partaient du plafond des salles pour déboucher à l'extérieur, au ras du sol.

La Société française d'étude des souterrains, SFES s'est spécialisée dans leur étude.

Article détaillé : Souterrain#Souterrains-refuges.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Les Souterrains, le monde des souterrains-refuges en France, éd. Errance, Paris Les Souterrains
  • 2002 : Souterrains et croyances, éd. Ouest-France, Rennes Souterrains et croyances
  • 2002 : Souterrains de Touraine, Blésois et Vendômois, éd. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire
  • 2002 : Document final de synthèse, Compte-rendu de fouille, habitat de surface rural, période médiévale, XIIIe siècle, site des Courasses, commune de Dignac (Charente). http://sites.de.charente.free.fr
  • 2003 : Souterrains du Poitou, éd. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire
  • 2004 : Compte rendu de diagnostic sur une structure souterraine, à la suite d'une découverte fortuite, site de l'Église, commune de Poullignac (Charente). http://sites.de.charente.free.fr
  • 2008 Roulleau Jacky Girault Pascal Le Puy-Notre-Dame, de cave en cave
  • 2008 Girault Pascal Doué-la-Souterraine, une cité oubliée
  • 2012 : Begaud J.-M., Sarrazin J et V. (2012) Souterrains refuges du canton de Pouzauges, Vendée, éd. ADANE,coll. Archéologie des mondes souterrains, 162 p., (ISBN 978-2-9539407-3-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]