Soupape de sécurité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soupape.
Une soupape de sécurité dans une usine.

Une soupape de sûreté (terme officiel) ou soupape de sécurité (terme officieux) est un dispositif de protection contre les surpressions, dans des installations devant supporter de fortes pressions mais qui pourraient être endommagées, voire détruites[a], si la pression devenait trop élevée[1].

Son fonctionnement est proche, même si son rôle est très différent, de celui du clapet anti-retour utilisé dans tout système où la circulation du fluide ne devrait s'effectuer que dans un seul sens, comme dans un chauffe-eau solaire.

Intérêt[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Bonbonne isotherme équipée d'une soupape de sécurité.

On installe une soupape de sûreté (appelée sécurité usuellement ou soupape de décharge pour les applications liquides industrielles et les véhicules à turbocompresseur) sur les réservoirs/tuyauteries de gaz/liquide pouvant être soumis à des variations de pression, ainsi que sur des chaudières à vapeur.

Par exemple, une soupape de sûreté permet la sortie de la vapeur lorsque la pression atteint un certain seuil dans un autocuiseur. Une petite bille fermée par un ressort fait office de soupape de sûreté dans le cas où la soupape tournante (celle qui siffle) serait bloquée. Le ressort est taré de manière à libérer l'ouverture de la bille à une certaine valeur de pression admissible par l'autocuiseur.

Les réservoirs de GPL des voitures et des camions comportent une soupape de sécurité, afin d'éviter une explosion du réservoir en cas d'incendie (le feu extérieur engendrant la montée en pression du GPL dans son réservoir[b]).

Normes des soupapes de sûreté[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dans l'industrie, les dispositifs de protection contre les surpressions répondent généralement à des normes, lois ou directives. Les principales sont :

  • ASME Boiler & Pressure Vessel Code,
    • Section I (chaudière)
    • Section III (nucléaire)
    • Section VIII, Division 1 (partie de section utilisé par défaut);
    • Section VIII, Division 2;
    • Section VIII, Division 3;
  • ASME PTC 25 (critères de test des moyens de protection contre les surpressions)
  • API Standard 520 partie 1 (pression > 1 barg, calcul et sélection des soupapes de sûreté et des disques de rupture),
  • API Recommended Practice 520 partie 2 (pression > 1 barg, installation des soupapes des soupapes de sûreté et des disques de rupture)
  • API Standard 526 (pression > 1 barg, spécification pour les soupapes de sureté en acier)
  • API Standard 527 (pression > 1 barg, étanchéité du siège des soupapes de sûreté)
  • API Recommended Practice 576 (inspection des moyens de protection contre les surpressions)
  • API Standard 2000 (dépression et basse pression > 1 barg) ;
  • ISO 4126 (Dispositifs de sécurité pour protection contre les pressions excessives), retranscrit en norme EN et NF EN ;
    • Partie 1 : soupapes de sûreté (à action direct)
    • Partie 2 : disques de rupture
    • Partie 3 : soupapes et sûreté combinés aux disques de rupture
    • Partie 4 : soupapes de sûreté pilotées
    • Partie 5 : dispositifs de sécurité à décharge contrôlés contre les surpressions
    • Partie 6 : disques de rupture
    • Partie 7 : données communes
    • Partie 9 : applications et installations autres que les disques de rupture installés seuls
  • ISO/TC 185 (dispositifs de sûreté pour la protection contre les excès de pression)
  • EN 764-7 (Equipements sous pression, Partie 7 : Systèmes de sécurité pour équipements sous pression non soumis à la flamme)
  • AD-Merkblatt (en Allemagne) ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Avec souvent un risque de dommages importants similaires à une explosion.
  2. Avec des risques de dégâts importants si la pression maximum dans le réservoir n'est pas respectée

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]