Soul Asylum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asylum.
Soul Asylum
Description de cette image, également commentée ci-après
Soul Asylum en concert à Rochester (Minnesota) en 2016.
Informations générales
Surnom Loud Fast Rules, Proud Crass Fools
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif
Années actives Depuis 1981
Labels A&M Records, Columbia Records, Legacy Recordings, Twin/Tone, 429 Records
Site officiel www.soulasylum.com
Composition du groupe
Membres Dave Pirner
Michael Bland
Winston Roye
Ryan Smith
Anciens membres Dan Murphy
Karl Mueller
Pat Morley
Grant Young
Sterling Campbell
Joey Huffman
Ian Mussington
Tommy Stinson
George Scot McKelvey
Pete Donnelly
Justin Sharbono

Soul Asylum est un groupe de rock alternatif américain, originaire de Minneapolis, dans le Minnesota. Formé en 1983, il est généralement connu pour son hit de 1993, Runaway Train, extrait de l'album Grave Dancers Union paru l'année précédente.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1981–1987)[modifier | modifier le code]

C'est en 1981 dans un garage de Minneapolis que trois adolescents fondent les Loud Fast Rules. Karl Mueller est à la basse, Danny Murphy à la guitare et Dave Pirner à la batterie. Sous Loud Fast Rules, deux de leurs chansons sont incluses dans la compilation Barefoot and Pregnant, publiée par Reflex ecords, en 1982[1]. Sur la prochaine compilation, Kitten, ils sont crédités sous le nom de Proud Crass Fools[2]. Ils joueront autour de Minneapolis–St. Paul et développent un culte local autour de lui[3]. Pat Morley remplace Pirner à la batterie en 1983. Dave Pirner devient alors chanteur, avec une guitare rythmique. Le groupe change de nom pour devenir Soul Asylum.

En 1984 paraît sur le label local Twin/Tone un premier album de neuf morceaux, Say What You Will, Clarence...Everything Can Happen, réalisé par Bob Mould, chanteur d'Hüsker Dü, autre groupe local. Cet enregistrement, disponible à l'origine en disque vinyle et en cassette audio, sera réédité sur disque compact en 1988 avec un titre légèrement différent (Say What You Will, Clarence...Karl Sold the Truck) et cinq morceaux supplémentaires. Grant Young remplace Pat Morley à la batterie en 1984, puis en 1986, Soul Asylum sort rien de moins que trois nouveaux opus : Made to be Broken, Time's Incinerator (un album rare sorti uniquement en cassette audio) et While You Were Out. Un des groupes phares des Twin Cities (Minneapolis et Saint Paul), Soul Asylum bénéficie d'une notoriété locale qui ne fait aucun doute, mais demeure largement inconnu hors de la région.

Arrivée chez les majors (1988–1990)[modifier | modifier le code]

Dave Pirner à un concert de Soul Asylum en Allemagne, en 1990.

En 1988, Soul Asylum fait son entrée chez les majors en décrochant un contrat de disques chez A&M Records. Juste avant de faire son entrée, le quatuor sort un dernier album sur Twin/Tone, Clam Dip and Other Delights (1989). Le titre est une parodie de l'album Whipped Cream and Other Delights, du cofondateur d'A&M Records, Herb Alpert. La légende veut que ce dernier n'ait pas pris la chose avec humour, et d'aucuns estiment que l'incident n'a pas aidé Soul Asylum dans son court passage chez A&M.

Deux albums paraîtront sur ce label, Hang Time, puis And the Horse they Rode In On. Malgré les espoirs fondés sur le groupe, les deux disques seront des échecs commerciaux, ce qui amènera Soul Asylum à envisager la dissolution. Le groupe persévère et se lance dans une tournée acoustique, en 1990, dans le Midwest américain, puis obtient un nouveau contrat de disques, cette fois avec Columbia Records.

Succès commercial (1992–1994)[modifier | modifier le code]

Au printemps 1992, le groupe enregistre Grave Dancers Union, qui paraîtra le 6 octobre, et propulsera le groupe à l'avant plan un an plus tard grâce au tube Runaway Train. Le vidéoclip de "Runaway Train" attire particulièrement l'attention, puisqu'il affiche les photos de plusieurs enfants disparus et d'adolescents en fugue. La diffusion de ce clip a d'ailleurs permis de retrouver certaines de ces personnes. La chanson a reçu en 1994 le Grammy de la chanson rock de l'année.

Grave Dancers Union passe 76 semaines sur le palmarès des ventes Billboard et sera certifié double-disque de platine en 1993 aux États-Unis (2 millions de copies vendues). Les extraits de ce disque seront, dans l'ordre : Somebody to Shove (1992), Black Gold (1993), Runaway Train (1993), et Without a Trace (1993). Soul Asylum joue le à la cérémonie d'introduction du nouveau président des États-Unis, Bill Clinton. Toujours en 1993, Dave Pirner se joint à Thurston Moore (de Sonic Youth, Dave Grohl (de Nirvana), Mike Mills (de R.E.M., Greg Dulli (des Afghan Whigs et Don Fleming (de Gumball) pour enregistrer des reprises des Beatles pour la bande sonore du film Backbeat. Pirner et Dulli sont les deux chanteurs sur ce disque.

Échecs commerciaux (1995–1998)[modifier | modifier le code]

En 1995, Soul Asylum change à nouveau de batteur, Sterling Campbell venant relever Grant Young, qui fut mis à la porte. Dans les faits, Campbell avait joué sur plusieurs chansons lors de l'enregistrement de Grave Dancers Union, notamment sur Runaway Train, mais Let Your Dim Light Shine, réalisé par Butch Vig, est le premier album où il apparait comme membre officiel du groupe. Le nouveau disque parait le 6 juin 1995. Lancé par un solide premier extrait, Misery, qui atteint le top 20 des palmarès, l'album ne connaîtra toutefois pas le succès attendu, du moins rien de comparable à Grave Dancers Union. Les critiques ne sont pas élogieuses, et avec du recul, les membres de Soul Asylum dénonceront Let Your Dim Light Shine comme l'album qu'ils apprécient le moins dans leur discographie, Columbia Records ayant selon eux trop interféré dans le processus créatif ayant mené à sa réalisation. L'actrice Claire Danes est apparue en dans le vidéoclip de Just Like Anyone, un extrait de Let Your Dim Light Shine.

Le , le groupe se produit à Grand Forks dans le Dakota du Nord pour un concert au profit des victimes des inondations de la Rivière Rouge. De ce spectacle bénéfice sera tiré un album en concert After the Flood: Live from the Grand Forks Prom de 18 titres, qui sera mis sur le marché sept ans plus tard, en 2004. Soul Asylum lance son neuvième album studio en 1998. La ronde des batteurs se poursuit, alors que Ian Mussington se joint au groupe. Candy from a Stranger, le troisième et dernier disque pour Columbia Records lancé en mai, passera plutôt inaperçu.

Cinéma et décès de Karl Mueller (1999–2005)[modifier | modifier le code]

Soul Asylum est un des groupes favoris du cinéaste Kevin Smith, qui fera appel à eux pour quatre films[4]. Soul Asylum contribue Can't Even Tell pour le film Clerks en 1994[5]. La chanson passe au générique final, apparaît sur la bande sonore, et le groupe tournera même un clip. Le chanteur Dave Pirner compose en la musique pour Chasing Amy en 1997, dont le thème d'ouverture sera réutilisé à titre de clin d'œil dans Jay et Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back) en 2001. Puis en 2006, Kevin Smith choisira un hit de 1995, Misery, pour accompagner le générique qui conclut Clerks 2.

Dave Pirner emménage à La Nouvelle-Orléans et lance en 2002 un premier album solo, plus influencé par le blues que la musique de Soul Asylum. Faces and Names parait sur le label Ultimatum Music.

En mai 2004, le bassiste Karl Mueller apprend qu'il est atteint d'un cancer de la gorge et l'œsophage. Un concert bénéfice est organisé pour lui en octobre 2004 au club The Quest à Minneapolis, spectacle auquel participent notamment l'ex-Replacements Paul Westerberg et deux des membres de Hüsker Dü réunis pour la première fois, Bob Mould et Grant Hart. Karl continue à jouer avec le groupe avec parfois un tube dans la gorge. Il retournera même en studio avec Soul Asylum, qui commence à travailler sur un nouvel album. Cependant, Karl Mueller après une généralisation de son cancer s'éteindra le 17 juin 2005, à l'âge de 41 ans. L'album Silver Lining lui est dédié.

Retour (2006–2011)[modifier | modifier le code]

Soul Asylum revient en 2006, sortant son premier album studio en huit ans. The Silver Lining paraît le 11 juin sur le label Legacy. Encore une fois, un nouveau batteur se joint à la formation. Il s'agit de Michael Bland, ancien musicien de tournée pour Prince. Karl Mueller joue de la basse sur la majorité des pièces de The Silver Lining, le reste du travail étant complété par Tommy Stinson, un ami d'enface de Dave Pirner qui joint officiellement les rangs du groupe. La tournée suivant la parution de ce nouveau disque est suivie, en novembre et décembre 2006, d'une autre série de concerts en première partie de Cheap Trick. En 2006, Dave Pirner a souvent dédié en concert le morceau Without a Trace à Karl Mueller. Le 10 mars 2007, Soul Asylum se joint à Cyndi Lauper, Mint Condition, et Lifehouse pour un concert pour aider Wain McFarlane, chanteur du groupe de reggae Ipso Facto, à payer ses frais de transplantation de rein[6].

Delayed Reaction et Change of Fortune (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Stinson reste membre officiel jusqu'en 2012. Soul Asylum publie l'album Delayed Reaction en 2012[7]. Le 12 novembre 2012, via Facebook, le départ de Winston Roye est annoncé ; il sera remplacé par Tommy Stinson à la basse, et Justin Sharbono remplacera Dan Murphy à la guitare.

En 2016, le groupe publie un nouvel album, intitulé Change of Fortune.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Dave Pirner – batterie (1981–1983), chant, guitare rythmique (depuis 1983)
  • Michael Bland – batterie, chœurs (depuis 2005)
  • Winston Roye – basse, chœurs (depuis 2012)
  • Ryan Smith – guitare solo, chœurs (depuis 2016)

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

  • George Scot McKelvey – basse (2006–2007)
  • Pete Donnelly – basse (2010)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Dan Murphy – guitare solo, chœurs (1981–2012)
  • Karl Mueller – basse (1981–2005)
  • Pat Morley – batterie (1983–1984)
  • Grant Young – batterie (1984–1995)
  • Sterling Campbell – batterie, percussions sur Grave Dancers Union (1992), batterie (1995–1998)
  • Joey Huffman – claviers (1993–1997, 2003–2006)
  • Ian Mussington – batterie (1998–2001)
  • Tommy Stinson – basse, chœurs (2005–2012)
  • Justin Sharbono – guitare solo, chœurs (2012–2016)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations et albums live[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Live - Insomniac's Dream (live)
  • 2000 : Black Gold: The Best of Soul Asylum (compilation)
  • 2004 : After the Flood: Live from the Grand Forks Prom June 28, 1997 (live)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Sometime to Return
  • 1988 : Beggars and Choosers
  • 1989 : Cartoon
  • 1990 : We 3
  • 1991 : All the King's Friends
  • 1993 : Somebody to Shove
  • 1993 : Runaway Train
  • 1994 : Can't Even Tell
  • 1995 : Misery
  • 1995 : String of Pearls
  • 1996 : Promises Broken
  • 1996 : I Will Still Be Laughing
  • 1999 : Close
  • 2006 : Stand Up and Be Strong

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Peter Scholtes, « Spinning in their Graves », (consulté le 19 avril 2010).
  2. (en) « Soul Asylum », Minnesota Historical Society (consulté le 19 avril 2010).
  3. (en) « Soul Asylum », .
  4. (en) « why Soul Asylum rules », Readexiled.com (consulté le 23 avril 2014).
  5. (en) « Clerks II », EnterTheSoulAsylum.com, (consulté le 23 avril 2014).
  6. (en) « Archived copy », .
  7. (en) « Change of Fortune », EnterTheSoulAsylum.com (consulté le 29 mars 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]