Soudure (agriculture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soudure.

La soudure est la période précédant les premières récoltes et où le grain de la récolte précédente peut venir à manquer. Il y a alors souvent pénurie et flambée brutale des prix parfois accentuée par la spéculation.

En Europe[modifier | modifier le code]

Par exemple, l'année 1774 est une mauvaise année pour les récoltes de grain, les moissons d'été et d'automne restent pauvres. L'automne et l'hiver se passent bien, l'on vit sur les stocks de la récolte. Mais lorsqu'arrive avril-mai 1775, période de soudure où les stocks sont quasi épuisés et les nouvelles récoltes ne sont pas encore moissonnées, les prix du pain s'envolent.

Cette soudure de l'année 1775 est particulièrement dure pour les plus pauvres et entraîne de nombreuses émeutes de la faim.

Article détaillé : Guerre des farines.

En Afrique[modifier | modifier le code]

De janvier à mai en Afrique sub-saharienne

Mali[modifier | modifier le code]

Les stocks de nourriture épuisés dès le mois d'août en 2014, alors que la nouvelle récolte n'est attendue qu'en octobre, ont amené le Programme alimentaire mondial à mettre en place une politique d'achats anticipés afin d'avoir toujours des stocks disponibles pour une distribution rapide[1]. En 2017, la baisse importante de la production rizicole dans le delta du Niger a pour conséquence le début de la période de soudure dès mars sans espoir d'amélioration avant septembre[2].

Niger[modifier | modifier le code]

La production annuelle de céréales au Niger ne suffit, en moyenne, qu'à assurer les besoins alimentaires de sept mois ; la période de soudure qui s'étend au moins de juin à septembre entraîne une crise alimentaire structurelle[3].

Sénégal[modifier | modifier le code]

La dégradation de la qualité des terres liée au changement climatique est responsable de l'allongement de la période de soudure. Depuis 2003, l'Union des groupements paysans de Meckhé a mis en place le programme « soudure-endettement », complété en 2009 par le programme « village sans soudure », d'aide à la gestion et à la conservation avec des banques de céréales et des magasins de stockage au sein des villages[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Faire face à la période de soudure », sur Programme alimentaire mondial, (consulté le 24 octobre 2017).
  2. « Une période de soudure précoce dans certaines régions du Mali », sur COMMODAFRICA : Agro-Agri-Afrique de l'Ouest, (consulté le 24 octobre 2017).
  3. Michel Charasse & Adrien Gouteyron, « Niger : sortir de la crise alimentaire, répondre à la malnutrition infantile : Des déficits agricoles récurrents », Travaux parlementaires, Rapports d'information, sur senat.fr, (consulté le 24 octobre 2017).
  4. « Sénégal : s’organiser pour faire face à la "soudure" », sur Frères des Hommes (consulté le 24 octobre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]