Sotobanari-jima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vue aérienne de Sotobanari (Image du National Land Image Information (photographies aériennes en couleurs), ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme japonais).

Sotobanari-jima (外離島?, aussi appelée Sotobakuri-jima[réf. souhaitée]) est une des îles Yaeyama, au sein de l'archipel Sakishima, à l'extrémité sud-est des îles Ryūkyū du Japon. Elle est administrée en tant que partie du bourg Taketomi de la préfecture d'Okinawa. Son plus proche grand voisin est Iriomote-jima.

Cette petite île (environ un kilomètre de diamètre), dont le nom signifie « lointaine île extérieure », est végétalisée mais ne possède pas d'eau courante. Sotobanari a eu un habitant, un homme de 81 ans (en 2018) nommé Masafumi Nagasaki, qui y vécut en semi-isolement de 1989 à 2018[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sotobanari » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Ruairidh Villar, « Japanese island man lives as naked hermit », (consulté le 19 avril 2012)
  2. Guillaume Bonthoux, « Après 29 ans, le Robinson Crusoë japonais doit quitter son île »