Sonia Rubinsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sonia Rubinsky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
CampinasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Site web

Sonia Rubinsky est une pianiste brésilienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Campinas le , d'une mère polonaise et d'un père lituanien[1]. Elle a vécu treize ans dans son pays natal, le Brésil, puis en Israël et aux États-Unis[2]. Elle a donné un premier récital à 6 ans et son premier concert avec orchestre à 12. Elle a étudié à l’académie Rubin de Jérusalem (en), puis à la Juilliard School de New York, et a été suivie par le pianiste français d'origine polonaise Vlado Perlemuter[3].

En 2002, elle s'installe à Paris. Pour autant, elle enregistre et se produit sur scène régulièrement sur différents continents : au Brésil, en Israël, en Amérique du Nord et en Europe. Sonia Rubinsky a enregistré notamment l'intégrale de l’œuvre pour piano solo d'Heitor Villa-Lobos en huit volumes. Cette intégrale a été primée au Latin Grammy Award en 2009[2],[3],[4]. Elle a reçu à plusieurs reprises le prix de musique classique Carlos Gomes (pt), un prix important au Brésil : en 2006 comme «Pianiste de l’année» et en 2009, comme «Instrumentaliste de l’année»[1].

Interprète des répertoires classique et romantique, Sonia Rubinsky s'intéresse également à la musique contemporaine. Le compositeur Almeida Prado lui a ainsi dédié la pièce Cartas Celestes XII (2000) et une Sonate pour violoncelle et piano (2004)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Sonia Rubinsky », Radio France internationale,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (pt) « Sonia Rubinsky, pianista: "A música pode nos trazer dias melhores », Grupo Globo,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Eric Dahan, « le piano rare de Sonia Rubinsky », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Sonia Rubinsky wins Latin Grammy », The Villa-Lobos Magazine,‎ (lire en ligne)