Somethin' Else

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Somethin' Else

Album de Cannonball Adderley
Sortie 1958
Enregistré
Van Gelder Studio, Hackensack
Durée 43:41
Genre Jazz Hardbop
Producteur Alfred Lion
Label Blue Note
Critique

Albums de Cannonball Adderley

Somethin' Else est un album Jazz de Cannonball Adderley paru en 1958 chez Blue Note. Cet album figure parmi de nombreux classements d' « incontournables du jazz » (The Penguin Guide to Jazz[2], Arte[4], sélection Fnac[5], Jamey Aebersold (en)[6]...)

Historique[modifier | modifier le code]

En octobre 1957, Cannonball Adderley dissout son groupe pour rejoindre le sextet de Miles Davis (avec lequel ils enregistreront, entre autres, le légendaire Kind of Blue).

Somethin' Else est pourtant la première apparition de Miles et Cannonball Adderley ensemble sur disque[4]. Bien que Miles ne soit que « sideman », il est au centre de tout l'album : il joue la plupart des premiers chorus, compose le morceau-titre et choisit la plupart des morceaux[7].

Le blues One for Daddy-O a été composé par Nat Adderley pour l'animateur radiophonique Holmes « Daddy-O » Daylie. À la fin de ce morceau, on entend Miles demander au producteur Alfred Lion « C'est ça que tu voulais, Alfred[8] ? »

« De retour à New York, Cannonball, qui avait signé pour un disque avec Blue Note, m'a demandé d'y participer. J'ai pris ça comme une faveur qu'il me demandait. Ce disque, intitulé Something Else, était très bien. »

— Miles Davis avec Quincy Troupe, Miles. L'autobiographie, p. 240, Infolio, 2007

Titres[modifier | modifier le code]

No Titre Musique Durée
1. Autumn Leaves Joseph Kosma, Johnny Mercer, Jacques Prévert 11:01
2. Love for Sale Cole Porter 7:06
3. Somethin' Else Miles Davis 8:15
4. One for Daddy-O Nat Adderley, Samuel Jones 8:26
5. Dancing in the Dark Howard Dietz, Arthur Schwartz 4:07
6. Bangoon (Bonus track, paru initialement sous le titre Alison's Uncle) Hank Jones 5:05

Personnel[modifier | modifier le code]

Musiciens[modifier | modifier le code]

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rovi Staff, « Critique de Somethin' Else », sur allmusic.com (consulté le 15 juillet 2014).
  2. a et b (en) Richard Cook et Brian Morton, The Penguin Guide to Jazz, New York, Penguin,‎ 2006, 8e édition (ISBN 0-14-102327-9).
  3. Christian Larrède, « Critique de Somethin' Else », sur music-story (consulté le 17 juillet 2014).
  4. a et b Günther Huesmann, « 50 incontournables du jazz, Somethin' Else », sur arte.tv,‎ (consulté le 15 juillet 2014).
  5. « Les 1000 CD des disquaires de la fnac », sur listology.com,‎ publié le 22 décembre 2008 (consulté le 17 juillet 2014).
  6. (en) Jamey D. Aebersold, « Double Time Top 100 Historically Significant Recordings », sur allaboutjazz.com,‎ (consulté le 17 juillet 2014).
  7. Voir les notes de pochette de l'album de Leonard Feather.
  8. « is that what you wanted, Alfred? »