Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux
logo de Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux
Logo de la SONEDE

Création 2 juillet 1968
Forme juridique Établissement public à caractère non administratif
Siège social Tunis
Drapeau de Tunisie Tunisie
Direction Mohamed Dahech (PDG)[1]
Activité Production et distribution d'eau
Produits Eau potable
Effectif 6 374 en 2015[2]
Site web http://www.sonede.com.tn

Résultat net -51 987 000 (TND) en 2009[3]
en diminution 26 884 000 (TND)[3]

La Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (arabe : الشركة الوطنية لإستغلال وتوزيع المياه) ou SONEDE est une société tunisienne de droit public à caractère non administratif qui assure la fourniture en eau potable sur tout le territoire tunisien. Créée par la loi nº68-22 du 2 juillet 1968, elle est placée sous la tutelle du ministère de l'Agriculture[1].

Missions[modifier | modifier le code]

Siège de la SONEDE

Sa mission principale est la production et la distribution d'eau potable sur l'ensemble du territoire tunisien[1]. Elle est ainsi chargée de l'exploitation et de l'entretien des installations de captage, du traitement et de la distribution de l'eau potable[1]. En 2015, elle gère 2,72 millions d'abonnés alimentés en eau à travers 51 902 kilomètres de canalisations faisant transiter une production d'eau de 646,5 millions de m³[2].

Direction[modifier | modifier le code]

En 2014, Saâd Seddik, devenu par la suite ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, est nommé président-directeur général de la SONEDE[4], en remplacement de Hédi Belhaj.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Profil de la SONEDE », sur sonede.com.tn (consulté le 1er juillet 2016)
  2. a et b « Chiffres clés 1968 - 2015 », sur sonede.com.tn (consulté le 1er juillet 2016)
  3. a et b « Tunisie - La SONEDE et l'ONAS creusent leur déficit », sur businessnews.com.tn, (consulté le 1er juillet 2016)
  4. « Tunisie : Saad Seddik ne va pas se la couler douce à la Sonede », sur kapitalis.com, (consulté le 1er juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]