Soanindrariny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soanindrariny
Administration
Pays Drapeau de Madagascar Madagascar
Région Vakinankaratra
Province Antananarivo
District Antsirabe II
Démographie
Population 21 000 hab.[1] (est. 2001)
Géographie
Coordonnées 19° 54′ 00″ sud, 47° 14′ 00″ est
Altitude 1 788 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Madagascar

Voir la carte administrative de Madagascar
City locator 14.svg
Soanindrariny

Géolocalisation sur la carte : Madagascar

Voir la carte topographique de Madagascar
City locator 14.svg
Soanindrariny

Soanindrariny est une commune rurale malgache, située dans la partie sud-est de la région de Vakinankaratra. Un jeune village, connue en vers 1815, découvert par Rainitsarafiavy. Ce dernier créa le nom Soanindrariny accouplement des deux mots "Soa" (Bien/Joli/Bon) et "Rariny" (Normal/Legitime/Légal).

Géographie[modifier | modifier le code]

Peuplé de 21 000 habitants, la ville de Soanindrirany sort environ 50 tonnes par jour de pommes pendant leur saison. Tous les camions, les taxi-brousses, qui transportent vers Antsirabe, Antananarivo y passent. Les sources de revenus des gens sont actuellement l'agriculture dont riz, maïs, pomme de terre, haricots consommé et vendu localement et pomme, poire, pêche, ce sont transporter à Antsirabe, à Antananarivo, vers les autres provinces de Madagascar. En fait, la fabrication en riz n'est pas suffisant pour la population, il faut que les opérateurs, les mini-grossistes font de ravitaillement.

Côté élevage, les cheptels sont les porcs, les zébus, les canards et poulets. Ce ne sont pas faits pour des gros activités mais pour la plaisir d'avoir des domestiques, mais aussi pour avoir des engrais pour les agricultures. Quand même, des familles qui fabriquent de fromages locaux, des éleveurs de vaches soit laitières ou non, ont de bénéfices de vendre leurs laits, mais en passant au collecteurs qui pédalent de bicyclette et eux revendent les laits collectés aux transformateurs.

Contrainte, le nombre d'épiceries est très important, seuls les écoles qui sont considérées comme les sociétés, pas d'activité lucratif professionnel pour recruter des gens.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population estime 21000 habitants. Un petit marché hebdo tout le mercredi. Le jour du marché, les gens approvisionnent leurs PPN, et les outils de ménages, les filles font leur shoppings, les gars font le tour du marché pour trouver leur copine. Buvant de Toaka gasy ou Galeoka (Rhum artisanal), venant des régions de Betsileo.

Le taux de croissance des épiciers augmentent, ils ouvrent leurs boutiques toute la journée mais le soir des foules venant de leurs champs de cultures qui remplissent leurs épiciers.

En outre, plusieurs familles envoient des juniors pour travailler en ville, employés comme joker, femme de ménage, bon-hommes ou bonne-femmes.

Des jeunes qui terminent leurs études en ville et ils restent là pour travailler, envoyé de pourcentage de leurs salaires aux parents.

Projet, c'est un opportun de créer, fonder quelque chose en invitant les intelligents, les génies plus l'aide campagnards en se basant aussi aux produits locaux. Améliorer, la fabrication de pommes, poires, pêches. Trouver une méthode pour atteindre que le riz soit suffisant pour la population pendant toutes les saisons.

Financier, deux microfinances aident les gens pour faire de crédits agricoles, dont CECAM et OTIV. Politique de microfinance, donner de crédit contre des gages de riz stockés. En cas de litige, les microfinances gardent les produits plus coût de pénalisation de non-respect de délai.

L'électricité est une grande attente de cette ville et les autres périphériques. Toutes les familles un peu réussites, utilisent les groupes électrogènes pour alimenter la TV, quelques ampoules le lecteur vidéo, pour quelques heures de la soirée.

Le cellulaire (mobile), presque toute la famille en a et sait le manipuler.

La route, c'est un grand calvaire pour les voyageurs, surtout au moment de la pluie. Aucune réparation ne dure pour toute l'année.

LE FOKONTANY QUI STRUCTURE LA COMMUNE

Ambodiala Antanikatsaka Soanindrariny
Antambihazona Fiherenana Nord- Sud Antanimasaka
Bemasoandro Tsaratanàna Manarintsoa
Tsaramody/ Fianarana Est- Tendro Ambatolampy

Culture[modifier | modifier le code]

Soanindrariny fait partie de la région du Vakinankaratra, c’est une commune rurale qui pratique le Famadihana « le souvenir des ancêtres ou dépouilles des  ancêtres ». Actuellement, la plupart des gens ont pratiqué cette culture traditionnelle sauf  qui ont convertit au christianisme, comme les prieurs de l’église Luthériennes à Ambodiala et ses périphéries. Le Famadihana se manifeste périodiquement, certaine le fait tous les neuf ans et d’autres dépendent par le niveau de vie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]