Siphonophore géant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Praya dubia

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le siphonophore géant (Praya dubia) est un animal des profondeurs marines appartenant à l'ordre des siphonophores. Cet ordre fait partie de l'embranchement des cnidaires, un groupe d'invertébrés dont font également partie les méduses.

Il se rencontre dans tous les océans du globe entre 700 et 1 000 m de profondeur.

Cet animal est en fait une colonie de multiples siphonophores attachés les uns aux autres pour ne former qu'un seul corps. Il semble même que chaque individu ait développé un rôle précis au sein du groupe : reproduction, nourriture, chasse, défense, etc.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Le corps est composé de multiples parties munies d'un rôle précis. La chair de l'animal est gélatineuse, ce qui lui permet de résister à la pression des grands fonds marins. De plus, chaque siphonophore peut produire de la lumière grâce à des cellules spéciales, afin de voir dans le noir abyssal.

Lorsqu'ils remontent à la surface, ces animaux éclatent car ils possèdent un squelette hydrostatique, qui supporte la pression moyenne de 0,47 tonne/cm2, soit environ 460 bar.

Les siphonophores possèdent des centaines de tentacules, chacun rattaché à un individu de la colonie. Ces tentacules sont recouverts de cellules venimeuses et urticantes. Ils peuvent ainsi piquer leurs prédateurs pour se défendre.

La colonie peut atteindre jusqu’à 40 m de long.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Les siphonophores géants se nourrissent de crustacés beaucoup plus petits qu'eux, mais aussi d'autres animaux gélatineux, de petits poissons et de larves. Leur chair n'est pas appréciée des autres animaux marins, et ils n'ont que peu de prédateurs.

Histoire de leur découverte[modifier | modifier le code]

Les siphonophores géants sont connus depuis le XIXe siècle, mais ce n'est qu'en 1987 que des chercheurs de l'Aquarium de la baie de Monterey peuvent déterminer leur longueur grâce à une étude systématique de leur colonne d'eau.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]