Simon de Colines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simon de Colines, né entre 1475 et 1480, décédé en 1546, est une imprimeur français. Il est l’associé de Henri Estienne l’Ancien, après la mort de celui-ci il épouse sa veuve Guyonne Viart et reprend son imprimerie.

Il est pour beaucoup le premier imprimeur type de la Renaissance français. Il est actif à Paris de 1520 à 1546. Avec l'aide de décorateurs français de livres (parmi les plus fins dessinateurs et artistes tels que Geoffroy Tory, Oronce Fine, et Claude Garamond), il a transformé le livre français en le libérant des contraintes médiévales et traditionnelles. S'inspirant d'Alde l'Ancien, il a développé un format accessible qui lui a permis de publier à son tour des classiques « de poche » accessibles pour des étudiants, et a popularisé les types italiques et cursifs en France. Les innovations typographiques de Colines seront raffinées finalement plus tard par ses successeurs à Paris, particulièrement par son beau-fils Robert Estienne qui fut son apprenti.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fred Schreiber, Simon de Colines: An Annotated Catalogue of 230 Examples of his Press, 1520-1546, Provo (Utah), Friends of the Brigham Young University Library,‎ 1995
Avec une introduction de Jeanne Veyrin-Forrer. Basé sur la collection unique de l'université Brigham Young et collecté par Fred Schreiber qui décrit 230 éditions publiées par Simon de Colines. Les livres décrits dans ce catalogue représentent approximativement un tiers de la production de Colines pendant le quart de siècle de sa carrière.
  • Yves Perrousseaux, Histoire de l’écriture typographique, de Gutenberg au XVIIe siècle, Atelier Perrousseaux,‎ 2006 (ISBN 9782911220135)