Sidi Hamadouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant une commune algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sidi Hamadouche
Noms
Nom arabe سيدي حمادوش
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Sidi Bel Abbès
Code ONS 2241
Démographie
Population 9 968 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 35° 17′ 57″ Nord 0° 32′ 56″ Ouest / 35.2990745, -0.5487557
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi Hamadouche

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi Hamadouche

Sidi Hamadouche (anciennement Les Trembles) est une commune de la wilaya de Sidi Bel Abbès en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La region est arrosée par l’artère maîtresse de la Mekerra et son affluent de rive gauche l’Oued Sarno, qui descend des Monts du Tessala[2].

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

  • Sidi Hamadouche
  • Zelifa
  • Zaouia
  • Delahim

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sidi Hamadouche
Aïn Thrid Tafraoui (Wilaya d'Oran) ; Aïn El Berd
Aïn Thrid Sidi Hamadouche Boudjebaa El Bordj
Aïn Thrid Sidi Brahim ; Zerouala Zerouala

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette plaine a été peuplée par des Berbères nomades qui se sont mis à la culture vers le IIIe siècle av. J.-C. au IIe siècle av. J.-C., les Romains sont établis dans la région, construisant un fort sur le Djebel Tessala.

Au XIVe siècle la tribu des Beni Ameurs, venue d'Arabie, est refoulée par les gens de Tlemcen. De 1732 à 1792, les Espagnols d’Oran échouent dans plusieurs tentatives contre la plaine.

D’après la carte du Général Pelet de 1838, la région septentrionale est peuplée par les Ouled Sidi Brahim.

En 1839, les Beni Ameurs occupent le Tessala et débordent sur les vallées des Oued Sarno et Mékerra. Le Maréchal Clauzel les oblige à émigrer au Maroc. À cette époque les Hadjez, éleveurs nomades s’établissent notamment autour du Marabout de Sidi Hamadouche.

En 1849, le Capitaine du Génie Prudon y élabore un projet d’installation de villages agricoles, destinés aux colons. En 1850, le village des Trembles est créé près du Marabout de Sidi Hamadouche ; c’est le plus ancien des centres de la plaine avec Boukhanéfis et Sidi Khaled (Sidi Bel Abbès).

Administration[modifier | modifier le code]

Près de Sidi Hamadouche, il y a un grand émetteur de radio en ondes moyennes qui diffuse les émissions de la Chaîne 1 sur 549 kHz avec une puissance de 600 kW.

L'un des trois mâts de cette installation, situé à 35°17'16N et 000°34'57W à 270 mètres de hauteur et appartient aux plus grandes structures de construction humaine en Algérie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Sidi Bel Abbès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Les trembles