Dhaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dhaya
Noms
Nom arabe الضاية
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Sidi Bel Abbès
Code ONS 2232
Démographie
Population 5 163 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 34° 40′ 31″ nord, 0° 37′ 15″ ouest
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès
Localisation de la commune dans la wilaya de Sidi Bel Abbès

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Dhaya

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Dhaya

Dhaya est une commune de la wilaya de Sidi Bel Abbès en Algérie, connue sous le nom de Bossuet à l'époque de la colonisation française.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Dhaya est située sur la route nationale 13[2], à 65 km au sud de Sidi Bel Abbès, entre Telagh (15 km au nord-est) et Ras El Ma (26 km au sud-est)[3].

Communes limitrophes de Dhaya
Aïn Tindamine Aïn Tindamine; Telagh Telagh
Oued Sebaa Dhaya Oued Taourira; Sidi Chaib
Oued Sebaa Oued Sebaa Sidi Chaib

Lieux-dits, hameaux, et quartiers[4][modifier | modifier le code]

  • Dhaya
  • Tamelaka (sur la N 13 à 15 km au sud de Dhaya[5])
  • El Guetna[6]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Dhaya, à 1350 m. d'altitude, est une commune de montagne située entre le Djebel Merhoum (sommet à 1404 m) et le massif des monts de Daïa à l'est ; la route de montagne W 39 permet de rejoindre El Haçaiba, à seulement 950 m d'altitude, au nord-ouest.

Le climat d'hiver est propice à la neige. Le village est entouré de vastes étendues forestières (pins d'Alep[7]).

La rivière Mekerra, qui arrose Sidi Bel Abbès et Sig, prend sa source dans cette montagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, la région de Dhaya fait partie du département d’Oran.

En 1878, un centre de colonisation est installé à cet endroit par une unité de la Légion étrangère, avec un secteur civil (lots de colonisation) et un secteur militaire ; d'abord appelé « Daya », ce centre prend ultérieurement le nom de « Bossuet » en l'honneur de l'évêque de Meaux (1627-1704).

Le secteur militaire comprend un camp clôturé et un fort ou « redoute », qui devient un centre d'internement au moins des années 1930 jusque pendant la guerre d'Algérie.

Personnalités internées à Bossuet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Sidi Bel Abbès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. La N 13 va de Sidi Bel Abbès à El Aricha, puis se prolonge en piste vers la frontière marocaine.
  3. Cf. carte Michelin 743 « Algérie Tunisie ».
  4. J.O.R.A. du 19 décembre 1984, p. 1533
  5. Cf. Algérie Actualité 18 mars 2012
  6. Cf. La Voix de Sidi Bel Abbès 15 février 2012.
  7. Dhaya apparaît dans des répertoires botaniques, par exemple celui du Muséum d'histoire naturelle de Paris.
  8. Cf. [1] sur le site du journal Réflexion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Bossuet » sur le site Le coin du Popodoran (orientation : nostalgique de l'Algérie française) : photographies du fort et du village ; carte régionale

Liens internes[modifier | modifier le code]