Shoto Bokusai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Portrait du moine Ikkyū par Shoto Bokusai. Rouleau vertical peint sur papier ; 43,8 x 26,3 cm ; seconde moitié du XVe siècle. Musée national de Tokyo.[1]

Shoto Bokusai est un peintre japonais du XVe siècle. Sa date de naissance et ses origines ne sont pas connues, on sait cependant qu'il est mort en 1492.

Biographie[modifier | modifier le code]

Shoto Bokusai appartient à l'École de peinture à l'encre de l'Époque de Muromachi, où il est sans doute l'élève de Dasoku du (XVe siècle). Prêtre Zen, il est le disciple du prêtre Ikkyū, puis il devient supérieur religieux au monastère de Shûon-an. Il passe pratiquement toute sa vie au temple de Daitokuji à Murasakino (Kyoto[2].

Œuvres en collection publique[modifier | modifier le code]

  • Kyōto, Musée national :
    • Paysage en style haboku, encre sur papier (38 × 106 centimètres). Collections du Daitoku-ji.
  • Tōkyō, Musée national :
    • Portrait du moine Ikkyû, encre et couleurs légères sur papier (26,3 × 43,6 centimètres).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ikkyū Zongjun est né le 1er février 1394. Son père était Go-Komatsu, « l'empereur Komatsu Postérieur » de la Cour du Nord, donc Ikkyū était en fait un prince. En raison de luttes judiciaires, Ikkyū n'a jamais été traité en tant que prince et il est devenu moine, jeune. Moine, il fut aussi poète, peintre et calligraphe célèbre à l'époque Muromachi. Ikkyū ne se prétendait pas très « abstinent ». À l'âge de 16 ans, il commença à errer parmi les gens, prétendant être « de la poésie buveuse, sexuelle et érotique ». À 78 ans, il rencontra l'artiste aveugle Mori, tomba amoureux d’elle, et il est resté avec elle à l’occasion d'une forte fièvre, en 1481. Il est décédé à l'âge de 88 ans.
  2. Dictionnaire Bénézit 1999, p. 485

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :