Shanzhai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme mandarin shānzhài ou shānzhài (山寨, pinyin : shānzhài littéralement « village de montagne »), parfois orthographié shān zhài ou par erreur shanzai, désigne des contrefaçons ou des imitations grossières de produits de grandes marques par des artisans ou petites sociétés chinoises, particulièrement dans le domaine de l’électronique[1].

Le terme désigne à l'origine des habitats entourés d'une palissade de protection situés au milieu des forêts montagnardes[2], où sont censés vivre les rebelles comme les braves lǜlín (绿林) de la dynastie Xīn (新朝)[3], ou les marginaux.

« Shānzhài » peut également, au sens étendu, désigner des sosies, des biens de faible qualité ou améliorés, ainsi que des parodies.

Un exemple d'entreprise dont la notoriété vient de la production de smartphones shanzhai est GooPhone, qui en 2012 a été reconnue pour avoir déposé un brevet pour le "Goophone i5", en fait une contrefaçon du iPhone 5[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/08/17/l-ipod-transforme-en-iphone-le-casse-tete-chinois-d-apple_1399759_651865.html.
  2. “山寨”,《现代汉语词典》(dictionnaire contemporain du chinois).
  3. 《重编国语辞典修订本》,中华民国教育部 (« Nouvelle révision du dictionnaire de langue chinoise » du Ministère de l’éducation de Chine populaire)
  4. Kelly Hodgkins, « Wico and Goophone Beat Apple to Market with Android-Based iPhone 6 Clones », MacRumors, (consulté le 9 mars 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Karen Tam, « Dolce & Banana, A Shanzhai Creator's Manual: production and consumption of fake in contemporary Chinese art practices », dans Alison Hulme, The Changing Landscape of China’s Consumerism, Amsterdam, Elsevier, coll. « Chandos Asian Studies Series », , 256 p. (ISBN 9781780634425)