Shōen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des époque de Nara shōen au Nukuta-dera dans l'actuelle Yamatokōriyama, préfecture de Nara. VIIIe siècle, dans la collection du Musée national d'histoire japonaise

Les shōen (荘園?) sont à partir du VIIIe siècle au Japon des terres ou domaines exploitables donnés par l'empereur à un grand noble ou une institution religieuse et sont plus ou moins exemptés d'impôts par la cour. À partir de 743, ces domaines passent d'un statut ponctuel à celui d'héréditaire et donc assez indépendant du pouvoir central. À partir du Xe siècle, leur taille devient plus importante. La façon dont ils ont été imposés et les personnes touchant ces impôts a varié de nombreuses fois au fil des siècles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edward Kaplan, West Washington University. Medieval Japan's Feudal Process, consulté le 4 décembre 2008.
  • (ja) Amino Yoshihiko et al., Shōen no seiritsu to ryōyū 荘園の成立と領有 [The Rise of Japanese Manors and their Territorial Rights], (Kōza Nihon shōen shi 講座日本荘園史, 2), Tokyo: Yoshikawa Kōbunkan, 1991; (ISBN 4-642-02692-4).
  • Hall, John Whitney. "Terms and Concepts in Japanese Medieval History: An Inquiry into the Problems of Translation." Journal of Japanese Studies 9/1 (Winter, 1983), p. 29, s.v. shōen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]