Seth (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Seth
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Black metal
Années actives 1995-2005, depuis 2011
Labels Avantgarde Music, Season of Mist, Osmose Productions, Drakkar Productions
Site officiel www.innomineseth.fr
Composition du groupe
Membres Saint Vincent - Chant
Heimoth - Guitare
Alsvid - Batterie
Cyriex - Guitare
Esx VNR - Basse
Pierre Le Pape - Claviers
Anciens membres Faucon Noir
Vicomte Vampyr Arkames
Helldryk
Nacht
Black Messiah
Eguil Voisin

Seth est un groupe de black metal français, originaire de Bordeaux, en Gironde. Le groupe publie en 1996 sa première démo intitulée Apocalyptic Desires, suivie par un premier album studio Les Blessures de l'âme. Après la publication de son quatrième album studio, Era - Decay, en 2004, le groupe revient officiellement en 2013 avec un cinquième album studio, intitulé The Howling Spirit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Seth est formé en 1995 à Bordeaux, en Gironde[1]. Un an plus tard, en 1996, sort la première démo du groupe intitulée Apocalyptic Desires au label Drakkar Productions. « Très honnêtement, j'étais inspiré par tous les groupes norvégiens du moment. Ça paraît classique de dire ça mais c'est vrai. Darkthrone, Gorgoroth, Enslaved. Tous les albums d'Osmose, il n'y avait que ça à l'époque », explique le guitariste Heimoth[2]. En 1997 sort leur mini-album By Fire, Power Shall Be....

En 1998, le groupe publie son tout premier album studio intitulé Les Blessures de l'âme[3] au label Season of Mist[4]. Il est suivi, en 2000, par un deuxième album intitulé The Excellence. En 2001, le groupe participe à un album en hommage à Mayhem intitulé A Tribute To Mayhem: Originators of the Northern Darkness, publié au label Avantgarde Music[5]. En 2002 sort le troisième album studio du groupe, Divine X aux labels Osmose Productions et Tripsichord[6].

En , le groupe révèle le titre de son quatrième album, Era-Decay, annoncé au label Avantgarde Music[7]. Ils annoncent également leur retour aux Pays-Bas pour affiner le mixage audio fin janvier, et leur arrivée au Mega Wimp Studio en Allemagne pour le mastering[7]. À sa sortie le , Era-Decay est relativement bien accueilli par la presse spécialisée[8],[9],[10].

En , ils sont annoncés pour l'album-hommage à Immortal qui paraitra au label grec Townsend Avalanche Music[11]. Le groupe est également le premier groupe de Black Metal Français à jouer à l'Inferno Festival, organisé à Oslo, en Norvège, les 24 et , aux côtés notamment de Mortiis, Amon Amarth, Aura Noir et Tsjuder[11]. Cette même année, le groupe se sépare. En 2006, le guitariste Heimost poste sur le site officiel du groupe que l'avenir du groupe est incertain[12].

En , le groupe joue un concert exclusif en Allemagne et en tête d'affiche, avec le légendaire Bethlehem[5]. Après des années d'absence, le groupe revient avec un cinquième album studio intitulé The Howling Spirit[13].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Saint Vincent - chant (depuis 2016)[1]
  • Heimoth - clavier, guitare (1995-2005, depuis 2011)[1]
  • Alsvid - batterie (1995-2005, depuis 2011)[1]
  • Cyriex - guitare (2003-2005, depuis 2011)[1]
  • Esx VNR - basse (depuis 2020)
  • Pierre Le Pape - claviers (depuis 2019)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Faucon Noir - basse (1995-2000)[1]
  • Vicomte Vampyr Arkames - chant (1995-2001)[1]
  • Helldryk - basse (2001-2005, 2011-2012)[1]
  • Nacht - chant, guitare (2001-2003)[1]
  • Eguil Voisin - basse (depuis 2012)[1]
  • Black Messiah - chant (2003-2005, 2011-2014)[1]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Les Blessures de l'âme (réédité en 2012)
  • 2000 : The Excellence
  • 2002 : Divine X
  • 2003 : Nastivity (1 000 exemplaires)
  • 2004 : Era - Decay
  • 2013 : The Howling Spirit

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Apocalyptic Desires (démo - 1996)
  • 1997 : By Fire, Power Shall Be... (MCD - 1997)
  • 2000 : War Vol. III (split avec Cultus Sanguine)
  • 2003 : Nastivity (réédition démo + MCD) - Apokalypse Records

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k (en) « Seth », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 1er août 2016).
  2. PRINCE DE LU, « Heimoth (guitare) - SETH », sur VS-Webzine (consulté le 1er août 2016).
  3. (en) « EXCLUSIVE ONLINE FEATURE: SETH », sur ZT Mag, (consulté le 1er août 2016).
  4. « Seth - biographie », sur French metal (consulté le 1er août 2016).
  5. a et b « SETH : Heimoth & Black Messiah », sur Hardforce, (consulté le 1er août 2016).
  6. « SETH - Divine X (Osmose/Tripsichord) - 07/05/2002 @ 09h22 », sur VS-Webzine, (consulté le 1er août 2016).
  7. a et b (en) « SETH: New Album Details Revealed », sur Blabbermouth, (consulté le 1er août 2016).
  8. (de) « Seth - Era Decay », sur heavyhardes.de (consulté le 1er août 2016).
  9. « SETH - Era-Decay (Avantgarde/Season Of Mist) - 20/09/2004 @ 10h52 », sur VS-Webzine, (consulté le 1er août 2016).
  10. (en) Pedro Azevedo, « Seth - _Era Decay_ », sur Chronicle of Chaos (consulté le 1er août 2016).
  11. a et b (en) « SETH To Appear On IMMORTAL Tribute Album », sur Blabbermouth, (consulté le 1er août 2016).
  12. (en) « SETH: Future Uncertain », sur Blabbermouth, (consulté le 1er août 2016).
  13. (en) Roel de Haan, « Seth », sur lordsofmetal.nl (consulté le 1er août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]