Serment du Chevalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).


Le serment du chevalier est un serment prononcé à voix haute par le chevalier lors de son adoubement :

  1. Tu croiras à tous les enseignements de l'Église et tu observeras ses commandements.
  2. Tu protègeras l'Église.
  3. Tu défendras tous les faibles.
  4. Tu aimeras le pays où tu es né.
  5. Tu ne fuiras jamais devant l'ennemi.
  6. Tu combattras les infidèles avec acharnement.
  7. Tu rempliras tes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine.
  8. Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole.
  9. Tu seras libéral et généreux.
  10. Tu seras toujours le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal.

Si le chevalier manque à son serment, il est proclamé indigne d'être chevalier. Il est conduit sur une estrade, son épée est brisée et piétinée, son blason est attaché à un cheval et trainé dans la boue. Tous peuvent l'injurier. On le met sur une civière, puis on le recouvre d'un drap noir et on le porte à l'église comme un mort. On récite les prières des défunts : il est mort comme chevalier et banni toute sa vie.