Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Coordonnées
Organisation
Site web

Le secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP) est une administration française ayant existé entre 2012 et 2017, placée sous l'autorité du Premier ministre et rattachée au secrétaire général du Gouvernement. Le SGMAP a laissé la place en novembre 2017 à la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) et à la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'Etat (DINSIC).

Histoire[modifier | modifier le code]

Prenant la suite de la direction générale de la modernisation de l'Etat et d’Etalab, le secrétariat général pour la modernisation de l'action publique est créé le 30 octobre 2012[1]. Sa mission principale est d' « accompagner le gouvernement pour transformer les administrations et moderniser les services publics »[2]. Il comprend :

Le secrétaire général pour la modernisation de l'action publique assure le secrétariat du comité interministériel pour la modernisation de l'action publique[3].

En 2015, le secrétariat général pour la modernisation de l'action publique comprend[4] :

  • la direction interministérielle pour l'accompagnement des transformations publiques ;
  • la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l’État.

Le 20 novembre 2017, le secrétariat général pour la modernisation de l'action publique disparaît, laisse la place à deux directions interministérielles [5] :

Le délégué interministériel à la transformation publique assure le secrétariat du comité interministériel à la transformation publique. Il prépare les délibérations du comité et suit l'application des décisions prises[6].

Liste des secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Filippini, à partir du 2 novembre 2012[7]
  • Julien Rencki, à partir du 19 septembre 2013[8]
  • Laure de la Bretèche, à partir de juillet 2014[9], jusqu’au le 2 novembre 2017[10].

Missions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]