Scott Weiland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Scott Weiland
Description de cette image, également commentée ci-après
Scott Weiland en 2010.
Informations générales
Nom de naissance Scott Richard Kline
Naissance
Santa Cruz, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 48 ans)
Bloomington, Minnesota
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteur
Genre musical Grunge, hard rock, rock alternatif
Instruments Voix
Années actives 1990 - 2015
Influences David Bowie

Scott Weiland est un chanteur américain né le à Santa Cruz, en Californie, et mort le à Bloomington, dans le Minnesota. Il est l'ancien chanteur des groupes de rock Stone Temple Pilots et Velvet Revolver. Il a aussi sorti quelques albums en solo, dont le dernier en date, Blaster, le .

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est en 1990, lorsqu'il rencontre Robert DeLeo, qu'il commence sa carrière musicale en fondant son premier groupe, Stone Temple Pilots, dont il est le chanteur. Rapidement, avec les grosses ventes de leur premier album Core, STP devient le groupe grunge le plus populaire ne venant pas de la région de Seattle, dont ce genre musical est originaire.

Après le split du groupe qui achève une décennie riche en créativité musicale, il rejoint le supergroupe Velvet Revolver (Slash, Duff McKagan) à l'automne 2003 avec qui il enregistre le premier disque de la formation, Contraband. Le deuxième album du groupe, Libertad sort le . De 2006 à 2008, il participe en parallèle avec d'autres célébrités à un « groupe de reprises » basé à Los Angeles : Camp Freddy. Le , Scott quitte ces deux groupes, fâché avec Matt Sorum.

Il revient chez les Stone Temple Pilots, groupe duquel il est congédié le pour des raisons encore inconnues. On apprend par la suite qu'il est remplacé par Chester Bennington de Linkin Park[1],[2],[3].

Scott Weiland est autant connu pour ses talents de chanteur et de compositeur, que pour ses démêlés avec la justice à cause d'affaires de drogues et de violence conjugale. Il a également révélé qu'il souffrait de troubles bipolaires.

Il décède à l'âge de 48 ans pendant son sommeil, le , alors qu'il est en tournée à Bloomington[4], dans le Minnesota, avec son groupe The Wildabouts[5]. Le Bureau du médecin légiste du comté de Hennepin (Minnesota) annonce le que la mort est consécutive à une surdose accidentelle de cocaïne, de MDA et d'alcool[6]. Le rapport d'autopsie révèle que Scott Weiland souffrait de polytoxicomanie, d'asthme et d'athérosclérose.

Discographie en solo[modifier | modifier le code]

Studio[modifier | modifier le code]

  • 12 Bar Blues (1998)
  • "Happy" in Galoshes (2008)
  • The Most Wonderful Time of the Year (2011)
  • Blaster ("Scott Weiland & The Wildabouts") (2015)

Live[modifier | modifier le code]

  • Live in Los Angeles (2010)

Compilation[modifier | modifier le code]

  • A Compilation of Scott Weiland Cover Songs (2011)

Avec Art of Anarchy[modifier | modifier le code]

  • Art of Anarchy (2015).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Unregistered, « Chester Bennington on Replacing Scott Weiland in STP : 'I Wish Nothing But the Best For Him' », sur guitar.com, Ultimate Guitar, (consulté le 9 août 2020).
  2. « Stone Temple Pilots congédie son chanteur », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 9 août 2020).
  3. (en) Andy Greene, « Update : Stone Temple Pilots Fire Scott Weiland », sur rollingstone.com, (consulté le 9 août 2020).
  4. « Photo Instagram de Scott Weiland • 4 Déc. 2015 à 6h00 UTC », sur Instagram (consulté le 5 janvier 2017)
  5. « Mort de Scott Weiland, chanteur des Stone Temple Pilots et de Velvet Revolver » En savoir plus sur https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/12/04/mort-de-scott-weiland-chanteur-des-stone-temple-pilots-et-de-velvet-revolver_4823943_3382.html#sWblEWs1cAXkpvJ7.99 », sur lemonde.fr, (consulté le 4 décembre 2015)
  6. (en) « Scott Weiland coroner report », sur Scribd (consulté le 28 septembre 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]