Scialytique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

"Scialytique"

Cmim Stronic

Création 22 janvier 1987
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Direction Claude Mairesse
Activité Activités spécialisées, scientifiques et techniques diverses
SIREN 339 845 778

Chiffre d'affaires 299 600 € en 2011

comptes récents non disponibles

Une lampe scialytique moderne : la seule sans effet éblouissant. L'éblouissement est la sensation d'être aveuglé par la vue de n'importe quelle source lumineuse.
Une lampe scialytique des années 50

Scialytique est une marque de luminaires, dont le nom est devenu un terme générique désignant un système d'éclairage utilisé dans les salles opératoires.

Histoire[modifier | modifier le code]

La marque est déposée en 1919 par le professeur Louis Verain de la faculté de médecine d'Alger[1],[2]. Son nom vient du grec scia σκια (ombre), et lyticos λυτικος (qui délie, qui dissout)[3].

La marque appartient aujourd'hui à la société Cmim Stronic[4],[5].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Orientable et composé de nombreuses sources de lumière et de miroirs, il présente la particularité de diffuser une lumière blanche (pour mieux distinguer les tissus et organes), uniforme et sans ombres portées. Il est venu remplacer les anciens éclairages de salles opératoires, auparavant éclairées par de simples plafonniers[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scialytique, « Historique » (consulté le ).
  2. a et b Jean-Paul Binet, L'Acte chirurgical, Éditions Odile Jacob, , 296 p. (lire en ligne), p. 41.
  3. Vademecum du vocabulaire de la santé, Pierre Delaveau
  4. Stronic, « Stronic » (consulté le ).
  5. « Cmim », sur www.societe.com (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Siben, Dr Henri Costantini, Louis Vérain. Éclairage des salles d'opérations : le scialyique de Vérain. 1951.
  • Aimé Julien Hamant, Marcel Vérain. Le scialytique, appareil d'éclairage sans ombres portées. Imp. Humblot, 1919.