Sara Aharonson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sara Aharonson
Sarah Aaharonson.JPG

Sara Aharonson

Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Conflit

Sarah Aharonson (שרה אהרונסון) compte parmi les fondatrices du réseau Nili, dont elle fut une fervente activiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sarah Aharonson naît à Zihron Yaakov en 1890. Après son mariage avec un Juif d'origine turque, elle part s'installer à Constantinople. Avec la déclaration de la Première Guerre mondiale, Sarah part pour la Terre d'Israël. En novembre 1915, Sarah Aharonson arrive enfin à Zihron Yaakov. Les conditions d'existence de la population juive de Palestine se dégradent rapidement suite à l'intégration de l'empire ottoman au sein de la coalition des Empires centraux. Dans le mouvement de soutien aux britanniques pour mettre fin à la présence ottomane en Palestine, elle crée avec son frère Aaron et Avshalom Feinberg (1889-1916) un réseau d'espionnage au service des anglais NILI (hebreu:Netzach Yisrael lo yeshaker - français:L'éternité d'Israël n'est pas trompeuse). Avec le départ de Aharon pour l'étranger, Sarah gère, avec l'aide de Feinberg, les informations obtenues par le réseau et veille au bon fonctionnement de la transmission de messages, entre la ferme expérimentale de Atlit et le navire de liaison anglais posté en face. À la suite de l'arrestation de Naaman Belkind et la découverte d'un message secret intercepté par les Turcs, Sarah Aharonson sent l'étau des services policiers turcs se refermer. Elle transmet encore quelques messages aux forces britanniques en Égypte, et dissimule les travaux scientifiques de son frère Aaron.

À l'issue de la fête de Soukkot, en 1917, l'armée ottomane encercle le village de Zihron Yaakov et entame une série d'arrestations.

Lorsque lui parvient la décision de son transfert dans les geôles syriennes, Sara se suicide à l'aide d'un révolver dissimulé dans la maison familiale. Elle ne meurt pourtant pas sur le coup, et durant encore trois journées elle survit entre les mains des policiers turcs. Sara Aharonson meurt le 9 octobre 1917. Elle est enterrée au cimetière de Zihron Yaakov.

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]