Sang et Lumières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sang et lumières)
Aller à : navigation, rechercher
Sang et Lumières
Auteur Joseph Peyré
Genre roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Grasset
Date de parution 1935
Nombre de pages 322

Sang et Lumières est un roman écrit par Joseph Peyré publié aux éditions Grasset en 1935, qui a reçu prix Goncourt la même année.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ricardo Garcia, torero célèbre, est fatigué, il n'a plus envie de voir les taureaux. Après la mort de son banderillero, il décide d'abandonner l'arène. Sa jeune maitresse Marilena s'oppose à sa décision ; avec l'aide de l'apoderado de Ricardo, elle convainc le matador de combattre a nouveau. Ricardo accepte de descendre encore une fois dans l'arène. Il se fait tuer par le taureau.

Citation[modifier | modifier le code]

« Je suis peut-être un malade. En tout cas, la vue des taureaux me fait un effet que je ne peux pas surmonter. À cette époque de l'année, j'arrive à imaginer qu'il n'y en a plus nulle part, que la race est morte. Puis j'ai, tout à coup, le souvenir matériel, la sensation de la masse chaude qui vous touche, qui vous mouille de sang, du souffle du naseau qui vous brûle les jambes. D'autres disent qu'ils jouissent à ce contact. Moi je souffre de toute ma peau. »

— Joseph Peyré, Sang et Lumières, Grasset, Paris, 1935

Éditions[modifier | modifier le code]

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]