Salima Aït Mohamed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salima Aït Mohamed
Nom de naissance Salima Aït Mohamed
Naissance
Iboudraren (Tizi Ouzou), Algérie
Activité principale

Salima Aït Mohamed, née le 30 avril 1969 à Iboudraren en Algérie, est une journaliste, écrivain, poète, conférencière et calligraphe algérienne.

Militante engagée dans le combat de la liberté d'expression, son écriture est traversée par les inquiétudes de sa culture d'origine, kabyle, quant à sa survivance et par l'actualité de son pays d'origine, l'Algérie. Salima Aït-Mohamed est auteure d'écrits de poésie, de contes, nouvelles et chroniques.

C'est la première artiste à avoir produit de la calligraphie berbère. Avec les caractères du tifinagh, une des plus anciennes écritures de l'humanité, elle tente de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine. Ses calligraphies font l'objet de quelques expositions.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « Alger, triste soir », poésie, Ed. Autres Temps, mai 1996.
  • « Écrits d'Algérie, anthologie de poètes algériens », Ed. Autres Temps, septembre 1996.
  • « La cuisine égyptienne des pharaons à nos jours », Ed. Autres Temps, avril 1997, réédition en octobre 1998 et mai 2006.
  • « Contes merveilleux de la Méditerranée », Ed. Autres Temps, mars 1998.
  • « Contes magiques de Haute-Kabylie », Ed. Autres Temps, mai 1999, réédition en mars 2000.
  • « Poésie grecque contemporaine, des iles et des muses », Ed. Autres Temps, mai 2000.
  • « D'Alger et d'amour », poésie, Ed. Autres Temps, février 2001.