Salentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Zona-Salento-Posizione.png

Le salentin (italien : salentino) est le dialecte italien parlé dans la région des Pouilles, notamment dans les provinces de Lecce, de Brindisi et dans la partie méridionale de celle de Tarente.

Classification[modifier | modifier le code]

Le salentin fait partie des langues romanes. Il se différencie nettement des autres dialectes parlés dans le sud de l'Italie et se rapproche davantage du sicilien et du calabrais, tous influencés eux par un substrat grec ou autre (les Messapes ou Salentins étaient le peuple vernaculaire).

Dans l'aire de ce dialecte se situe une enclave linguistique, la Grèce salentine, où est parlé le grico. Il s'agit véritablement d'un dialecte grec, qui linguistiquement est différent du dialecte salentin, qui lui est un dialecte du groupe linguistique sicilien.

Trois langues ont nettement influencé le salentin : l'arabe, le français et le castillan[réf. nécessaire].

Particularités[modifier | modifier le code]

La distinction entre dialectes salentins et dialectes pouillais septentrionaux (apulien) se retrouve dans la phonétique :

  • Le dialecte salentin conserve intacts les groupes du latin comme « nt », « nc », « mp », « ng », « mb » alors que le dialecte des Pouilles septentrionales tend à les rendre sonores : à Bari, on dira candare mais à Lecce, on dira cantare (chanter). À Bari, on dira angora mais à Lecce, on dira ncora (encore). À Bari, on dira tembo mais à Lecce, on dira tiempu (temps). À Bari, on dira penziero mais à Lecce, on dira penzieru (pensée).
  • Une des caractéristiques du salentin est la présence du son cacuminal (ddh), comme dans « cavaddhu » (cheval), qui se dira par contre « cavàddë » (avec un « d » double prononcé mais pas cacuminalisé) dans les dialectes des Pouilles septentrionales. Cependant, dans les dialectes salentins on trouve le groupe latin « nd », qui n'est pas toujours conservé puisque qu'on retrouve aussi bien « quannu » et « quandu » alors que dans les dialectes pouillais du Nord on trouve toujours « quànnë ».
  • Dans les dialectes salentins, on ne note pas de changements vocaliques importants: son système vocalique maintient les a et les e ouverts et fermés, surtout en fin de mot. Ainsi, casa (maison) est prononcée « càsa » alors qu'à Bari (en Pouilles du Nord), on dira « càsë ». Effectivement, dans les dialectes des Pouilles septentrionales, on note la présence d'un « a » palatisé en diphtongue (le latin « frater » devient « freutë ») ou pour la transformation de la voyelle i en « öi » ou en « ei », ce qui donne « gaddöine » ou « gaddeine » qui se dira différemment en salentin: « caddhina » (poule).

Exemple[modifier | modifier le code]

Citation de Giuseppe De Dominicis (Lecce 1869-1905):

  • « De nanti, mare e mare! Fenca rria la ista ete nnu specchiu nnargentatu, pràcetu, sotu… A ffundu, comu sia ca lu celu allu mare stae mmescatu. »
  • En italien « Di fronte, mare e mare! Fin dove arriva la vista è uno specchio d’argento, placido, fermo... come se in fondo il cielo stesse mescolato col mare »
  • Traduction: « En face, mer et mer ! Jusqu'où s'arrête la vue, c'est un miroir d'argent, calme, ferme... comme si au fond le ciel était mélangé avec la mer ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]