Salésiennes des Sacrés-Cœurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Salésiennes des Sacrés-Cœurs
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 27 janvier 1895
par Mgr Zola (it)
Approbation pontificale 21 juin 1925
par Pie XI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
Spiritualité salésienne
But sourds, personnes handicapées
Structure et histoire
Fondation 25 mars 1885
Lecce
Fondateur Philippe Smaldone
Abréviation S.SS.CC
Patron François de Sales
Rattaché à Ordre des frères mineurs
Site web (it) site officiel
Liste des ordres religieux

Les salésiennes des Sacrés-Cœurs (en latin : Salesianae Sacrorum Cordium) forment une congrégation religieuse féminine de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée par le père Philippe Smaldone (1848-1923), en 1876, à Naples, il entre dans une congrégation pour l'éducation et l'enseignement du catéchisme aux sourds, fondée par Louis Ajello en 1853 et dédiée à saint François de Sales ; Smaldone est ensuite envoyé à l'école de Molfetta, dépendant de la congrégation napolitaine, et en 1885 il ouvre un institut pour sourds à Lecce.

Pour la gestion de l'école, le prêtre décide de créer une nouvelle congrégation de sœurs et le 25 mars 1885, il remet l'habit religieux aux trois premières religieuses qui prennent le nom des sœurs salésiennes des Sacrés Cœurs. Le 27 janvier 1895, Mgr Salvatore Luigi Zola (it), évêque de Lecce promulgue le décret d'érection de l'institut et l'approbation de ses constitutions et le 29 janvier suivant, en la fête de saint François de Sales, il reçoit la première profession des religieuses.

Le 18 décembre 1912, l'institut est agrégé à l'ordre des frères mineurs, il obtient le décret de louange le 30 novembre 1915 et ses constitutions sont définitivement approuvées par le Saint-Siège le 21 juin 1925.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les sœurs salésiennes des Sacrés-Cœurs se consacrent à l'éducation en particulier des sourds et autres personnes handicapées.

Elles sont présentes en :

La maison généralice est à Rome.

Au 31 décembre 2005 l'institut comptait 398 religieuses dans 40 maisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]