Saint Jean d'Écosse du Contrat social

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saint Jean d'Écosse du Contrat social
Cadre
Type

Saint-Jean d'Écosse du Contrat social fut une célèbre loge maçonnique parisienne du XVIIIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Constituée à Paris le par la première Grande Loge de France sous le nom de « Saint-Lazare », elle fut la seconde loge symbolique agrégée au Grand Orient de France le [1]. Elle devint en 1775 « L'Equité », puis « Le Contrat Social » en 1776 ; elle se proclama « écossaise » et devint, sous les auspices de la loge avignonnaise « Saint-Jean d’Écosse de la vertu persécutée », « Saint-Jean d'Écosse du Contrat Social » par délibération du [1].

Elle s'établit le [2] sous le titre de « Mère loge écossaise de France » et affilia une trentaine d'autres loges à son rite écossais, entrant dans un conflit avec le Grand Orient de France qui la radia pour ce motif le [1]. Cette situation ne prit fin qu'en 1781.

Personnalités de la loge[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ressources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Grand Orient de France, Tableau des Loges régulières de France,
    Document du Grand Orient de France signé par ses trois Orateurs Sue, Gillet de la Croix et Salivet, son Garde des Timbres et Sceaux Desroches et son Administrateur Général le duc de Luxembourg
  • Pierre Chevallier, Histoire de Saint-Jean d’Écosse du Contrat social, Ivoire-Clair, (ISBN 2-913882-16-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jean-Émile Daruty, Recherches sur le Rite Écossais Ancien et Accepté, Télètes, coll. « Essais et Documents VII », , 340 p. (ISBN 2-906031-52-6, ISSN 1140-227X)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]